•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement en Éthiopie : « 10 des 18 victimes étaient sur notre avion », raconte le député Greg Fergus

Un homme avec des écouteurs en entrevue.

Greg Fergus en entrevue à Radio-Canada. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pendant son vol reliant Toronto à Addis-Abeba, le député Greg Fergus a voyagé avec 10 des 18 victimes canadiennes de l'écrasement du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines, dimanche. Il croit même avoir parlé directement avec l'une d'entre elles peu avant le drame.

C'est une histoire vraiment malheureuse [...] 10 des 18 victimes étaient sur notre avion [...] C'est inimaginable, témoigne le député libéral fédéral de Hull-Aylmer Greg Fergus en déplacement en Éthiopie, en entrevue téléphonique pour le Téléjournal Ottawa-Gatineau.

M. Fergus voyage avec une délégation de six parlementaires canadiens – les sénateurs Raynell Andreychuk, Jim Munson et René Cormier, ainsi que les députés Rob Oliphant, Pam Damoff et Ramez Ayoub – qui ont atterri dimanche matin à Addis-Abeba pour une mission de sept jours en Éthiopie et au Rwanda. Ils sont aussi accompagnés par des employés du Parlement : Brian Hermon, Grant McLaughin et Offah Obale.

C'est sur le vol qui relie Toronto à Addis-Abeba, la capitale de l'Éthiopie, que Greg Fergus a eu le temps de parler avec une femme qui, croit-il, fait partie des victimes. Elle était en route pour aller à une conférence à Nairobi, poursuit-il.

Vous savez, ce sont des personnes [les victimes] qui sont là pour faire du bon dans le monde, pour voir leur famille, participer à une conférence des Nations unies ou faire du bénévolat, comme plusieurs font dans des pays en voie de développement, et par malchance, ont été prises sur ce vol.

Greg Fergus

Il connaît bien la compagnie Ethiopian Airlines pour avoir déjà fait des déplacements dans des pays d'Afrique, ainsi que le parcours pour gagner Nairobi, la capitale du Kenya.

Le député fédéral s'est imaginé faire partie des victimes. Mais ce n'était pas notre première pensée, notre première pensée était pour les victimes et leurs familles, explique-t-il, la voix étranglée par l'émotion.

Je pense aux victimes et je pense à leur famille, répète le député. M. Fergus a assisté lundi à une cérémonie à Addis-Abeba pour rendre hommage aux victimes. La délégation de parlementaires a rencontré l'ambassadeur canadien, Antoine Chevrier, et le personnel de l'ambassade.

À Addis-Abeba, ils font ce travail exceptionnel dans une situation très lugubre, souligne-t-il. Le député dit faire aussi totalement confiance aux autorités canadiennes pour faire la lumière sur cet accident.

Un message Facebook invitant les lecteurs à prier pour les victimes de l'écrasement du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le message de sympathie de Greg Fergus sur Facebook.

Photo : Capture d'écran

J'ai 100 % confiance. Quand on regarde les statistiques, on sait que c'est le mode de transport le plus fiable. Je suis convaincu que les autorités éthiopiennes, canadiennes et aussi Boeing vont faire leur devoir pour assurer au grand public que leurs avions sont sécuritaires, dit-il.

Pour la prochaine étape de son déplacement, M. Fergus va se rendre à Kigali, la capitale du Rwanda, puis il retournera au Canada. Il utilisera la même compagnie éthiopienne.

On ne change pas nos plans, on a 100 % confiance dans la compagnie et dans les autorités qui assurent la sécurité de tous les passagers, insiste-t-il.

Au total, 149 passagers et 8 membres d'équipage ont péri dans l'écrasement du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines à Addis-Abeba. Les victimes étaient de 35 nationalités différentes, selon des chiffres provisoires de la compagnie aérienne. Celle-ci a notamment dénombré 32 Kényans, 18 Canadiens, 9 Éthiopiens, 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 7 Français, 7 Britanniques, 6 Égyptiens, 5 Allemands et 4 Indiens.

Avec les informations de Mathieu Nadon

Ottawa-Gatineau

Écrasement d'avion