•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement d'avion en Éthiopie : une seconde victime originaire d'Ottawa

Une femme devant des campements en Somalie.

Jessica Hyba travaillait comme chargée des relations externes au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Photo : Courtoisie : Facebook

Radio-Canada

Jessica Hyba, originaire d'Ottawa, fait partie des 18 victimes canadiennes de l'écrasement du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines à Addis-Abeba, en Éthiopie, survenu dimanche, a confirmé lundi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), pour lequel la victime travaillait.

Mme Hyba a passé son enfance dans le quartier de Barrhaven, à Ottawa.

Chargée des relations externes au HCR, elle avait récemment été réaffectée à Mogadiscio, capitale de la Somalie, après avoir vécu à Genève, en Suisse.

Elle revenait de ses vacances de ski avec sa fille et elle était ravie de retrouver son travail en Somalie, a déclaré son amie Jessica Mackie, qui a parlé à Mme Hyba par téléphone samedi, la veille de l'écrasement.

En entrevue à CBC, Jessica Mackie s'est dite dévastée par la perte de son amie.

Nous sommes de très bonnes amies et elle me connaissait mieux que moi-même. Nous sommes amies depuis que nous étions petites. Nous avons tout vécu ensemble, a-t-elle déclaré.

Les Nations unies et le Canada ont perdu l'une de leurs meilleures travailleuses humanitaires. Elle est morte en faisant ce qu'elle aimait, a-t-elle ajouté.

Une femme avec un manteau à capuche en hiver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jessica Hyba était originaire d'Ottawa, en Ontario.

Photo : Courtoisie : Facebook

Kyle Matthews, directeur principal de l'Institut montréalais d'études sur le génocide et les droits de la personne à l'Université Concordia, connaissait Mme Hyba, qu'il avait rencontrée en 2001, alors qu'ils travaillaient tous les deux pour l'organisme CARE Canada.

Mme Hyba, originaire d'Ottawa, s'était impliquée dans cet organisme après avoir terminé des études à l'étranger.

C'était une personne très énergique, très positive, qui tentait de faire une différence pour les gens affectés par la guerre et la persécution, s'est-il souvenu lundi. C'est vraiment une histoire triste.

CARE Canada a indiqué que Mme Hyba, décrite comme une travailleuse humanitaire dévouée et une mère de famille aimante, avait travaillé au Canada et en Indonésie, à la suite du tsunami dans l'océan Indien.

Les victimes canadiennes identifiées :

  • Jessica Hyba, d'Ottawa (Ontario)
  • Pius Adesanmi, d'Ottawa (Ontario)
  • Stéphanie Lacroix de Timmins (Ontario
  • Danielle Moore, 24 ans, de Toronto (Ontario)
  • Anushka Dixit, 13 ans, Brampton (Ontario)
  • Ashka Dixit, 14 ans, Brampton (Ontario)
  • Kosha Vaidya, 37 ans, Brampton (Ontario)
  • Preit Dixit, 45 ans, Brampton (Ontario)
  • Pannagesh Vaidya, 73 ans, Brampton (Ontario)
  • Hansini Vaidya, 67 ans, Brampton (Ontario)
  • Amina Ibrahim Odowa, 33 ans, d'Edmonton (Alberta)
  • Sofia Faisal Egal Abdulkadir, 5 ans, d'Edmonton (Alberta)
  • Derrick Lwugi, de Calgary (Alberta)
  • Peter deMarsh, du Nouveau-Brunswick
  • Micah Messent, de Colombie-Britannique
Les débris du Boeing 737 MAX 8 en Éthiopie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des secouristes fouillent les débris du Boeing 737 MAX 8 qui s'est écrasé dimanche à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Photo : The Associated Press / Mulugeta Ayene

L'identification des victimes du vol 302, qui s'est écrasé quelques minutes après son décollage avec 149 passagers et 8 membres d'équipage qui ont tous péri, se poursuit alors qu'en Éthiopie, les enquêteurs ont retrouvé les deux boîtes noires de l'appareil d'Ethiopian Airlines - celle contenant les données techniques du vol et celle ayant enregistré les discussions dans le cockpit.

Les victimes de l'écrasement étaient de 35 nationalités différentes, selon des chiffres provisoires de la compagnie aérienne. Celle-ci a notamment dénombré 32 Kényans, 18 Canadiens, 9 Éthiopiens, 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 7 Français, 7 Britanniques, 6 Égyptiens, 5 Allemands et 4 Indiens.

Les Nations unies sont particulièrement en deuil, avec la perte d'une vingtaine d'employés travaillant pour différentes agences ou organisations affiliées.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a évoqué le décès de 21 personnes affiliées aux Nations unies, un chiffre non définitif, selon l'ONU.

Avec les informations de CBC et de la Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Écrasement d'avion