•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Aidez-moi! », ces mots qui ont sauvé Sylvain Marcel

L'homme sourit en regardant l'animateur.

Sylvain Marcel à Tout le monde en parle

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada

C'est en prononçant les mots « Aidez-moi » que Sylvain Marcel a mis fin à 30 ans de dépendance à l'alcool et aux drogues. Ils sont devenus le titre du livre où il raconte son histoire pour aider, à son tour, les gens dépendants.

Sa guérison a commencé quand il a demandé de l’aide. « Je me suis mis à genoux, pas pour prier, mais je n’étais plus capable de me tenir debout. Je n’en pouvais plus, j'étais fatigué », a raconté le comédien en livrant un touchant témoignage lors de son passage à Tout le monde en parle.

« Le livre n’est pas arrivé pour faire des sous », soutient le comédien de 54 ans.

Alors que la cocaïne ne lui faisait plus d’effet, il s’est mis au crack, qui l’a rendu encore plus dépendant.

C’est comme des chips, tu en prends une, tu vas finir le sac. C’est un buzz qui dure deux minutes. Il faut donc le recommencer à peu près toutes les deux minutes, ça ne finit plus.

Sylvain Marcel

Tourner sous l’effet des drogues

Le comédien avoue qu’il a joué sous l’influence de la drogue et de l’alcool. Il est arrivé en retard deux fois lors du tournage de Bon cop, bad cop. Il raconte même s’être endormi dans le coffre d’une automobile alors qu’il y jouait une scène. « Colm Feore est là et me demande “Ça va Sylvain?” », raconte-t-il.

Lors de ses premières années de sobriété, Sylvain Marcel évitait d’en parler, jusqu’à ce qu’un ami lui demande de l’aide. « Ça m’a fait tellement de bien de l’aider. Et il est toujours abstinent aujourd’hui. »

Demander pardon à ses enfants

Sylvain Marcel avoue qu’il considère ne pas avoir été un bon père. « Un enfant, ça dérange, ça vit dans le moment présent. Moi je vivais dans le futur ou dans le passé. [...] J’ai été agressif en paroles. Ce n’était pas une belle époque de ma vie. »

Il est persuadé qu’il aurait pu devenir un itinérant quand il fréquentait des maisons de crack d’Hochelaga-Maisonneuve. Le comédien a aussi pensé au suicide.

Découvert à l’automne 2002 grâce à la campagne de publicité pour les pharmacies Familiprix, il en a tourné une cinquantaine jusqu'en 2009. Les gens l’ont souvent surpris dans la rue en imitant sa fameuse réplique « Ah, ha! ».

Sylvain Marcel en René Angelil?

Même si Guy A. Lepage a annoncé qu'il incarnerait René Angélil dans le film écrit et réalisé par la Française Valérie Lemercier sur la vie de Céline Dion, Sylvain Marcel ne confirme rien.

Je vais tourner un film avec Valérie [Lemercier]. Il y a eu des fuites. On me demande de ne pas dire que je vais faire le personnage. [...] Valérie Lemercier m’a trouvé sur Internet. Je l’ai rencontrée en juillet pour un film.

Sylvain Marcel

Au début du projet, il a d'abord été annoncé que le rôle de René Angélil devait être confié à Jérôme Commandeur, humoriste et acteur habitué aux comédies populaires françaises.

Annoncé depuis plus d'un an, le film a reçu le soutien de la SODEC l'automne passé.

Célébrités

Arts