•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prise d’otages à Valleyfield : le suspect obtient son congé de l'hôpital

Véhicule de la SQ près de l’immeuble de la caisse Desjardins, lieu d’une prise d’otages.

Le drame a entraîné un important déploiement policier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le suspect qui serait responsable de la prise d'otages survenue vendredi dans une caisse populaire Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield a obtenu son congé de l'hôpital, samedi, sans pour autant recouvrer sa liberté. Il devra se présenter devant le tribunal en début de semaine pour faire face à la justice.

L'homme dans la cinquantaine pourrait faire face à des accusations de séquestration, de menaces et d'utilisation d'une arme dans un dessein dangereux, selon la Sûreté du Québec (SQ). Une comparution préliminaire a eu lieu par téléphone samedi.

« Les intentions du suspect demeurent nébuleuses et seront à valider », a fait savoir la SQ, qui n’a pas dévoilé son identité.

Le suspect, originaire de la région de Salaberry-de-Valleyfield, s'est rendu aux policiers sans violence après une intervention policière qui a duré près de 10 heures.

La prise d'otages avait débuté la veille vers 17 h, soit juste avant la fermeture de la caisse populaire, lorsque le suspect, armé, a séquestré quatre employés de la succursale de la rue Alexandre.

C'est l'activation d'un bouton d'urgence qui a averti les policiers de l'urgence de la situation. Ainsi, un périmètre de sécurité a été établi rapidement autour du bâtiment.

Le prévenu a libéré un premier prisonnier vers 20 h 30, puis trois autres vers 22 h.

Il s'est ensuite barricadé dans un local de la caisse populaire, où il est entré en communication avec les négociateurs de la SQ par téléphone.

Il s'est finalement rendu vers 1 h 30 du matin, samedi.

Les victimes n'ont pas subi de blessures, a fait savoir la SQ.

Quant au suspect, il a été transporté à l'hôpital afin qu'un médecin évalue son état. Il n'a pas été blessé non plus.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.