•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement : la Commission scolaire de l'Énergie demande une indemnisation à Québec

Un travailleur s'affaire à déneiger le toit d'un édifice.

Le toit de l'école de la Petite-Rivière à Shawinigan est si endommagé, que les ouvriers doivent être attachés à des grues par mesure de sécurité.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Commission scolaire de l'Énergie demande l'aide du gouvernement pour compenser les dépassements de coûts relatifs au déneigement des toitures des établissements scolaires.

Il s'agit d'une saison exceptionnelle, selon le directeur général de la Commission scolaire de l'Énergie, Denis Lemaire. Un surplus de 550 000 $ a déjà été dépensé par l'organisation uniquement en déneigement préventif et l'hiver n'est pas terminé.

Denis Lemaire estime que la Mauricie a été plus durement touchée que les autres régions du Québec cet hiver, avec plusieurs épisodes de verglas et de redoux. Il affirme toutefois que la Commission scolaire ne fera pas de compromis sur les opérations de déneigement.

Ce qui est le plus important pour nous, c’est la sécurité des élèves. On se dit : "On se cassera la tête avec ça après", indique Denis Lemaire.

Vendredi, des travaux d'urgence ont dû être effectués sur le toit de l’école de la Petite-Rivière en raison du poids de la neige et de la glace qui menaçait l’intégrité du bâtiment. Environ la moitié des 150 élèves de l’établissement ne pourront pas retourner dans leurs classes au retour de la semaine de relâche. Ils devront être relogés dans une autre école en attendant la fin de travaux sur la toiture qui seront réalisés au cours des prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Infrastructures