•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tribunal refuse un nouveau procès à Adnan Syed, du balado Serial

Adnan Syed, lors de son procès, arbore un uniforme de prisonnier et une longue barbe
Emprisonné depuis plus de 18 ans, Adnan Syed n'a jamais cessé de clamer son innocence. Photo: Reuters / Archives/Carlos Barria
Radio-Canada

La haute cour du Maryland a refusé un nouveau procès à l'homme condamné en 2000 pour un meurtre décortiqué dans le balado à succès Serial.

Adnan Syed a été déclaré coupable en 2000 d’avoir étranglé son ex-petite amie Hae Min Lee et d’avoir enterré son corps.

Il a fait l'objet de cette contre-enquête journalistique diffusée en 2014. Les 12 épisodes de Serial ont été téléchargés plus de 175 millions de fois, un record planétaire.

L'histoire a aussi été adaptée pour la télévision avec un documentaire qui doit être diffusé dimanche sur la chaîne HBO.

L'enquête de la journaliste Sarah Koenig a notamment révélé que l'avocate d'Adnan Syed, qui a toujours clamé son innocence, avait écarté plusieurs éléments en faveur de son client. Cristina Gutierrez, aujourd'hui décédée, avait négligé une expertise de téléphonie mobile favorable à l'accusé, ainsi que le témoignage d'une jeune fille, Asia McClain, qui lui offrait un alibi potentiel à l'heure du crime.

La cour a reconnu que l'avocate avait eu tort d'écarter un témoin qui pouvait offrir un alibi à l'accusé. « Mais étant donné la totalité des preuves contre l'accusé, il n'y avait pas de possibilité significative ou substantielle que le jury ait abouti à un verdict différent si la défense avait produit ce témoin », souligne-t-on dans le jugement, lui interdisant la possibilité d'être rejugé.

« Nous n'abandonnons pas », a réagi sur Twitter Justin Brown, l'avocat d'Adnan Syed. Le sort de son client a fait l'objet de multiples décisions judiciaires contradictoires depuis quatre ans.

M. Syed avait été arrêté, sur dénonciation, après la découverte du corps de Hae Min Lee, une étudiante d'origine sud-coréenne de 18 ans, à demi-enseveli dans un bois de Baltimore en février 1999.

L'accusation assurait que c'était un crime d'honneur : Syed, 17 ans, issus d'un milieu musulman, n'aurait pas supporté que Hae Min Lee le quitte pour un autre et l'aurait étranglée.

Il avait été condamné à la prison à vie pour meurtre, enlèvement, vol et séquestration.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Célébrités

Arts