•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Voie lactée pèserait autant que 1500 milliards de Soleils

La Voie lactée.
Les précédentes estimations de la masse de la Voie lactée variaient de 500 milliards à 3000 milliards de fois la masse du Soleil. Photo: Skysurvey.org/Nick Risinger
Agence France-Presse

La Voie lactée, notre galaxie, pèserait environ 1500 milliards de masses solaires, selon des données combinées de la mission Gaia de l'Agence spatiale européenne (ESA) et du télescope spatial Hubble.

Les astronomes cherchent toujours à définir la masse de la Voie lactée, les précédentes estimations variant de 500 milliards à 3000 milliards de fois la masse du Soleil.

Pour tenter de mieux évaluer cette masse, des astronomes ont combiné les données récoltées par le télescope spatial européen Gaia, mis en orbite par l'Agence spatiale européenne en 2013, et par le célèbre Hubble.

« Cette grande incertitude provient principalement des différentes méthodes utilisées pour mesurer la distribution de la matière noire qui représente environ 90 % de la masse de la galaxie », selon un communiqué commun des organismes publié jeudi.

« Vous ne pouvez pas mesurer avec précision ce que vous ne pouvez pas voir! », explique Laura Watkins de l'Observatoire européen austral (ESO), qui a dirigé l'équipe de chercheurs à l'origine du calcul.

Calculer la masse de la matière noire

La présence de matière noire dans notre Univers n'a été jusqu'à présent détectée qu'indirectement par ses effets gravitationnels et sa nature demeure l'un des plus grands mystères de la physique moderne.

La matière connue – celle des étoiles, des planètes, Terre et règne du vivant compris – ne compte que très peu dans la masse de l'Univers.

Pour contourner ce problème, l'équipe a mesuré plus précisément la vitesse d'amas globulaires, de denses regroupements d'étoiles qui orbitent autour de la galaxie à des distances énormes.

« Plus une galaxie est massive, plus ses amas se déplacent rapidement sous l'effet de sa gravité », explique Wyn Evans, de l'Université de Cambridge.

Espace

Science