•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition du couple Blais : les recherches se déplacent grâce à un signal transmis par un cellulaire

Jody et Nicole Blais devant leur hélicoptère.
Le couple Blais est parti de Sudbury le 4 mars en soirée en hélicoptère pour rentrer chez lui à Fauquier, mais il ne s'est jamais rendu à destination. Photo: famille Blais
Radio-Canada

Les équipes à la recherche de Jody et Nicole Blais, portés disparus depuis lundi soir, se sont déplacées vendredi dans un nouveau périmètre, à plus de 200 km de Kapuskasing. La forêt dense de ce nouveau secteur complique toutefois le travail des patrouilleurs.

La compagnie Samsung a collaboré afin de déterminer d'où le signal du téléphone de Jody Blais a été transmis pour la dernière fois. Il aurait été émis dans un secteur boisé, au nord-ouest de Timmins. Les efforts sont concentrés près de la route 101.

Carte avec le dernier signal capté par le dtéléphone de Jpdy Blais. Agrandir l’imageLes recherches se poursuivent pour retrouver le couple Blais. Photo : Radio-Canada

Les Forces armées canadiennes (FAC), qui dirigent les recherches officielles, ont annoncé vendredi soir la mise en place d'un quartier général à Timmins, pour mieux diriger les équipes de sauvetage. Une quarantaine de personnes sont mobilisées par les FAC.

Les deux hélicoptères et les quatre avions ont survolé à basse altitude, dans un rayon de 32 km de la coordonnée du signal cellulaire, puisqu'elle n'est pas précise. 

La forêt dense du secteur n'aide toutefois pas les patrouilleurs, qui ont de la difficulté à voir le sol.

Les recherches, suspendues après la tombée du jour, reprendront samedi matin à 5 h 30. La famille de Jody Blais a d'ailleurs lancé un appel à tous pour tenter de recruter le plus de motoneigistes possibles afin d'aider dans les recherches samedi matin.

Par ailleurs, les équipes bénévoles, guidées par un ami du couple, Gilbert Mondoux, ont elles aussi décidé de quitter Kapuskasing.

C’est incroyable, toute l’aide qu’on nous apporte!

Gilbert Moudoux, ami de Jody Blais

Malgré le fait qu'il se soit écoulé quatre jours depuis la disparition du couple, M. Mondoux garde espoir. Jody est bien équipé, il est un excellent pilote, explique M.Mondoux. Les chances sont bonnes. On est quand même inquiets, mais je crois qu’il a encore des chances.

Jody Blais et sa conjointe ont disparu alors qu’ils voyageaient en hélicoptère. Ils revenaient d'un voyage à Nashville, selon la soeur de Jody, Charlène Blais. Cette dernière est également persuadée de retrouver le couple sain et sauf.

C’est la seule option qu’on prend. On est positif. La température est belle, on a l’appui de tous nos amis, notre famille. On est vraiment confiants qu’aujourd’hui les secours arrivent [au couple].

Charlène Blais, soeur de Jody Blais

Ils sont tous les deux avec beaucoup d’expérience. Ils ont tous les deux la capacité de prendre la bonne décision pour attendre les secours, raconte la soeur de Jody.

Un homme assis aux commandes d’un hélicoptère.Jody Blais est copropriétaire d’une entreprise qui offre des tours d’hélicoptère dans la région de Kapuskasing. Photo : famille Blais

L’ami et partenaire d’affaires de M. Blais, Gilbert Mondoux, qui mène des recherches en motoneige, a l'appui de plusieurs personnes de la région.

Des bénévoles du service d’incendie de la Première Nation de Mattagami vont nous aider, se réjouit M. Mondoux.

Des hommes en motoneige dans un stationnement. Gilbert Mondoux, une équipe de bénévoles ainsi que des pompiers volontaires se sont donné rendez-vous à Watershed, près de Gogama pour poursuivre les recherches. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Les autorités invitent les personnes ayant aperçu un hélicoptère Robinson R66 de couleur gris clair avec des lignes orange et blanches sur le côté à contacter le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage au 1 800 267-7270.

Disparition

Justice et faits divers