•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministère de l’Éducation doute du besoin d’une nouvelle école francophone de 510 places

Façade du Centre scolaire et communautaire des Grands-Vents le 28 août 2018.

L'École des Grands-Vents est une des deux écoles francophones à Saint-Jean de Terre-Neuve. Le Conseil scolaire francophone provincial milite depuis des années pour la construction d'une nouvelle école dans la capitale.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère de l'Éducation de Terre-Neuve-et-Labrador n'est pas convaincu de la nécessité de construire une nouvelle école francophone de 510 places à Saint-Jean, selon une note d'information obtenue par Radio-Canada.

Ce document, préparé le 28 janvier et destiné au ministre de l’Éducation, Al Hawkins, indique que le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP) de la province a toujours besoin de clairement démontrer et justifier la nécessité de construire un nouveau centre scolaire pour autant d’élèves dans le secteur de Galway, dans le sud-ouest de la capitale.

Le document montre que le ministère est au courant des problèmes de surpeuplement de l’École des Grands-Vents et du besoin d’une solution à long terme pour l’École Rocher-du-Nord, située depuis septembre 2017 dans l’ancienne école anglophone Holy Cross.

Mais il souligne qu’il n’y a que 188 élèves actuellement inscrits aux deux écoles francophones à Saint-Jean, et précise qu’il pourrait être nécessaire que le CSFP vise la construction d’une école plus petite. Ce bâtiment pourrait être agrandi par la suite, si la population étudiante le requiert.

Prévisions difficiles à obtenir

Le CSFP milite depuis des années pour la construction d’une nouvelle école francophone dans la région de Saint-Jean. Il soutient qu’il perd régulièrement des élèves francophones aux écoles anglophones, qui ont de meilleurs locaux et plus d’élèves et d’activités parascolaires.

Un rapport rédigé par le CSFP en 2016 suggère qu’il y a plusieurs centaines d’élèves dans la région métropolitaine de Saint-Jean qui pourraient être inscrits aux écoles francophones, mais qui ne le sont pas.

Cependant, la note d’information laisse entendre que le gouvernement n’est pas convaincu par ces arguments : il souligne que des prévisions concernant les futures inscriptions au CSFP sont toujours difficiles à obtenir.

Le CSFP assure qu’une fois qu’une nouvelle école plus grande sera construite, elle se remplira rapidement. Le conseil scolaire cite régulièrement l’exemple de l’École des Grands-Vents, construite en 2005, mais qui avait déjà un surplus d’élèves en 2011.

Aucune intention de rester à Holy Cross

L’ouverture du nouveau centre scolaire est souhaitée pour 2022, date d'expiration de l’entente qui permet à l’École Rocher-du-Nord d’occuper l’ancienne école primaire Holy Cross.

Ce protocole d’accord de cinq ans a été signé en 2017 par le CSFP, le conseil scolaire anglophone de la province et la Corporation épiscopale catholique romaine de Saint-Jean.

Tandis que le conseil scolaire anglophone et la Corporation se disent ouverts à la possibilité de prolonger l’entente, le CSFP dit que le bâtiment ne permet pas d’agrandissement et n’est pas situé dans l’ouest de la ville, là où se trouve un nombre important d’élèves ayant droit à l’éducation en français.

L'école Holy Cross accueillera les élèves de la septième à la douzième année en septembre.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'école Holy Cross accueillera les élèves de la septième à la douzième année en septembre.

Photo : CBC

Rocher-du-Nord ne répond pas au besoin de la communauté francophone, précise la directrice de l’éducation du CSFP, Kim Christianson.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador n’a pas encore approuvé le projet, mais en 2018 a alloué 400 000 $ pour la planification d’une nouvelle école francophone à Saint-Jean. Le CSFP espère recevoir le financement pour commencer l’achat du terrain et la conception du nouveau bâtiment dans le prochain budget provincial.

Tel que proposé, le projet de plus de 40 millions de dollars comprend une nouvelle école de la maternelle à la 12e année, ainsi qu’un centre récréatif et communautaire. En janvier, le CSFP a choisi le secteur de de Galway comme site pour l’école.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !