•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le crédit d'impôt provincial pour le cinéma est doublé

Un homme derrière une caméra et deux autres personnes à droite de la caméra.

Le gouvernement du Manitoba a décidé d’évaluer l’efficacité de Musique et film Manitoba, qui a récemment annoncé que la province affichait son volume de production le plus important.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'augmentation d'un crédit d'impôt pour les cinéastes du Manitoba est un « signe de confiance » dans la croissance de l'industrie du cinéma, selon l'association qui représente les professionnels de l'industrie cinématographique.

Dans le budget provincial de jeudi, le crédit d’impôt pour la production de films et de vidéos a atteint 31,5 millions de dollars : une augmentation significative, comparativement aux 16 millions de dollars dans le budget précédent.

« L'annonce montre simplement que le gouvernement prévoit une croissance continue de l'industrie », explique la directrice générale d'On Screen Manitoba, Nicole Matiation.

Le crédit d'impôt, créé en 1997, prévoit un remboursement de 30 % de toutes les dépenses de production au Manitoba, ou entre 45 et 65 % des coûts de main-d'œuvre admissibles. En janvier, la province a annoncé qu'elle rendrait le crédit d'impôt permanent.

La province a retenu les services de la firme-conseil KPMG pour réviser les détails du crédit d’impôt en 2017. Cet examen a révélé que le crédit d'impôt du Manitoba était l'un des plus généreux du Canada et recommandait de le réduire à un niveau semblable à celui des autres provinces de l'ouest, mais le gouvernement du Manitoba est clairement allé dans le sens contraire.

Les dépenses de production cinématographique ont régulièrement augmenté ces dernières années, dit Nicole Matiation. Pendant des années, les dépenses annuelles totales ont oscillé autour de 108 millions de dollars, mais elles ont grimpé jusqu'à environ 140 millions de dollars en 2016.

L'année dernière, l'industrie du cinéma a injecté 160 millions de dollars dans l'économie de la province.

« L’investissement initial du crédit d'impôt génère vraiment un rendement énorme en matière d'investissements au Manitoba, mais également de création d'emplois. C'est un outil vraiment efficace », ajoute Mme Matiation.

Agence provinciale à l'étude

Nicole Matiation affirme que Musique et film Manitoba, l'organisme provincial qui administre le crédit d'impôt, estime à 250 millions de dollars les dépenses de production en 2019.

En décembre, la province a annoncé être à la recherche d'une firme privée qui étudiera l'efficacité de Musique et film Manitoba. Le financement de l'agence est passé de 3,87 millions de dollars, en 2017, à 3,58 millions de dollars, en 2018.

Nicole Matiation.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nicole Matiation

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Le consultant chargé de l'examen de Musique et film Manitoba sera invité à définir le mandat et les objectifs de l'organisation.

Comme le volume de production de films et de vidéos dans la province continue d'augmenter, la demande de crédit d'impôt augmentera également, ce qui rendra le financement encore plus nécessaire, affirme Nicole Matiation.

« Au Canada, l'industrie de la production médiatique fonctionne grâce aux investissements du gouvernement, explique-t-elle. Ce sont vraiment les outils qui peuvent attirer les investissements étrangers qui permettent à l'industrie de prospérer. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !