•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce que l’on sait des recherches de l’hélicoptère disparu de Kapuskasing

Photo de Nicole et Jody Blais
Nicole et Jody Blais n'ont pas donné de nouvelles depuis lundi soir, après avoir quitté Sudbury en hélicoptère en direction de Kapuskasing. Photo: Courtoisie de la famille
Rozenn Nicolle

Après plus d'une journée de recherches, aucune trace de Jody et Nicole Blais, un couple originaire de Kapuskasing qui a disparu à bord de son hélicoptère lundi soir, n'a encore été trouvée. Les opérations de sauvetage se sont poursuivies tout au long de la nuit de jeudi à vendredi et continueront leur travail au cours de la journée. Tour d'horizon des informations dont nous disposons.


Les recherches

Sans nouvelles ni traces du couple disparu, les équipes de recherches poursuivent leurs efforts pour tenter de localiser Jody et Nicole Blais.

Le dernier signal réellement transmis par Jody Blais aux commandes de son hélicoptère aurait été émis au moment de sortir de la zone de contrôle de Sudbury. Les recherches s’étendent donc de ce point jusqu’à Kapuskasing, la destination prévue de M. Blais et de sa femme.

Le capitaine John Landry, officier responsable au Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage, a précisé que tous les rapports de signalement ont fait l’objet d’une enquête, mais qu’aucun d’entre eux, en date de jeudi soir, n’avait été fructueux.

Il a ajouté que, selon leurs informations, tous les équipements GPS à bord de l’appareil ne sont que des outils de navigation et ne peuvent envoyer de signal.

M. Landry a également précisé qu’aucun signal d’urgence de type ELT (Emergency Locator Transmitter), système de localisation d’urgence utilisé en aviation, n’a été entendu.

Flotte aérienne déployée

  • Deux avions Hercules CC-130H de l’aviation royale canadienne : un de Trenton et un de Winnipeg;
  • Deux hélicoptères Griffon CH-146 de l’aviation royale canadienne : un de Trenton et un de Bagotville;
  • Deux avions de l’Association civile de recherche et de sauvetage aériens (ACRSA) : un Cessna 337 et un Cessna 182.

Ce qui nous aide, c’est de savoir qu’il [Jody Blais] est un pilote très expérimenté, a commenté M. Landry, ajoutant qu’il est ainsi plus facile d’anticiper les manœuvres de celui-ci.

On connaît Jody, on sait que c’est un survivor, a commenté son ami et partenaire d’affaires Gilbert Mondoux. Avec une trentaine de bénévoles, il a sillonné la région à motoneige afin de tenter d’aider dans les recherches. On va reprendre à 5 h demain matin, avec 10 à 12 motoneiges dans une nouvelle région, à Gogama, entre Sudbury et Timmins, a-t-il dit en entrevue au téléphone avec Radio-Canada tard jeudi soir.

Gilbert Mondoux, un homme aux cheveux blancs. Gilbert Mondoux, un ami et partenaire d’affaires de Jody Blais, a sonné l’alarme mercredi matin lorsque le couple ne répondait plus à l’appel depuis 2 jours. Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

M. Mondoux a ajouté que des équipes de la police provinciale de l’Ontario ainsi que des ambulanciers et des groupes de trappeurs participaient à l’effort de recherche au niveau terrestre.

Il également confié que vendredi, les équipes de recherche devraient recevoir l’information du téléphone cellulaire de Jody, à savoir où celui-ci a été repéré pour la dernière fois.


Appel à témoins

Les équipes de recherche invitent les personnes ayant aperçu un hélicoptère Robinson R66 de couleur gris clair avec des lignes orange et blanches sur le côté à contacter le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage au 1 800 267-7270.

Un hélicoptère gris avec des bandes oranges et blanches posé sur le sol. L'hélicoptère de Jody et Nicole Blais est un Robinson R66 de couleur grise. Photo : Courtoisie de la famille

Rappel - Chronologie des événements

Lundi 4 mars

  • Lundi 4 mars à 18 h 44, un hélicoptère Robinson R66 gris avec à son bord Jody et Nicole Blais, un couple franco-ontarien résidant à Kapuskasing, a décollé de Sudbury en direction du domicile de ce dernier;
  • L’appareil et ses passagers n’arrivent pas à destination lundi soir, alors que le vol ne devait durer qu’une heure et demie.

Mardi 5 mars

  • Gilbert Mondoux, ami et partenaire d’affaires de Jody, lui envoie deux courriels qui restent sans réponse.

Mercredi 6 mars

  • Toujours sans nouvelles, M. Mondoux contacte le frère de Jody, Michel Blais vers 8 h 30;
  • Michel Blais contacte le centre de recherche et sauvetage;
  • Les recherches commencent presque immédiatement.

Jeudi 7 mars

  • Après plus d’une journée de recherches et aucune trace du couple, les démarches se poursuivent.

Vendredi 8 mars

  • Les bénévoles concentrent leurs efforts près de la route 101 à l'ouest de Timmins et au nord de Gogama. Les avions de recherche convergent également vers ce nouveau périmètre.

Toronto

Disparition