•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon dépose un budget déficitaire de 5,9 millions de dollars

Un homme debout lit un texte devant lui.

Le premier ministre et ministre des Finances, Sandy Silver, présente son budget pour l'année 2019-2020.

Photo : Radio-Canada / Nelly Alberola

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon a présenté un budget de 1,5 milliard de dollars avec un déficit de 5,9 millions de dollars pour 2019-2020, prévoyant déjà un déficit supplémentaire de 5 millions de dollars l'année suivante. Le gouvernement investit pour faire face à une population croissante et vieillissante.

Un texte de Nelly Alberola et Claudiane Samson

Le Yukon consacre de nouveau la plus grande partie de son budget, soit 1,2 milliard de dollars, au fonctionnement et à l’entretien. Cette part du budget augmente de 1,9 % par rapport à l’an passé, mais selon le premier ministre du Yukon, Sandy Silver, il reste « toujours bien en deçà de la croissance moyenne de 6,3 % observée ces deux dernières décennies ».

En 2018, le territoire a franchi la barre des 40 000 habitants. Sa population continue de progresser plus vite que dans les autres provinces et territoires du pays. Pour répondre à cette croissance rapide, le gouvernement propose d'octroyer 35 % de sa part de fonctionnement aux services sociaux et à la santé. « Il s’agit clairement du poste de dépense le plus important de notre budget », souligne le premier ministre yukonnais.

Le projet le plus important : l'école secondaire francophone

Le gouvernement du Yukon investit également dans l’éducation, plus de 214 millions de dollars étant prévus dans son budget.

Le projet de construction de la nouvelle école secondaire francophone obtient la grosse part du gâteau en bénéficiant d'un investissement de 19 millions de dollars, soit l'enveloppe la plus importante consacrée à l'éducation pour l'année fiscale à venir.

La construction devrait ensuite profiter d’un investissement de 11 millions de dollars supplémentaires en 2020-2021, la facture totale s’élevant à environ 30 millions de dollars.

Nous sommes enthousiastes à l’idée de poursuivre notre travail de collaboration avec la Commission scolaire francophone du Yukon et la communauté francophone pour promouvoir le succès de nos élèves.

Sandy Silver, premier ministre et ministre des Finances du Yukon

Le ministère de l’Éducation prévoit également d'investir dans des classes mobiles en plus d’entreprendre la planification de la construction d’une école dans le nouveau quartier résidentiel Whistle Bend de Whitehorse.

Le gouvernement du Yukon prévoit un investissement en immobilisation d'environ 25 millions de dollars, répartis sur cinq ans, pour effectuer les travaux de l’école de Ross River, située dans l'est du territoire, qui est aux prises avec des problèmes de structure dus, entre autres, à la fonte du pergélisol.

Autres projets d’infrastructures

  • 15 millions de dollars par année pendant cinq ans pour l’aménagement de lotissements résidentiels à Whitehorse, en particulier à Whistle Bend
  • 12 millions de dollars pour l’aéroport de Dawson, dont 6,3 millions de dollars pour le revêtement de la piste
  • 17,8 millions de dollars pour la gestion des feux de forêt
  • 8,6 millions de dollars pour le développement du projet d'accès aux ressources
Des gens sont levés dans une grande salle.

La session de printemps de l'Assemblé législative du Yukon se prolongera jusqu'en avril.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

La santé en tête des dépenses en fonctionnement et en entretien

Le ministère de la Santé et des Services sociaux représente 35 % des dépenses totales, enregistrant par ailleurs une augmentation de 25 millions par rapport à l’an dernier.

L’augmentation est attribuable, selon le gouvernement, à l’augmentation et au vieillissement de la population.

Avec, entre autres, l’ouverture du Centre de soins de santé prolongés Whistle Bend, 120 nouveaux postes ont été créés au sein de ce ministère.

Interrogée sur les dépenses de son ministère, la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Pauline Frost, a rappelé qu’un examen des programmes et des services est en cours.

Une consultation publique est par ailleurs prévue sur cet examen au cours des prochains mois.

Manifestation à l'ouverture de la session législative

En amont de la session parlementaire, une trentaine de personnes se sont rassemblées devant l'Assemblée législative pour montrer leur soutien aux organisations non gouvernementales en difficulté sur le territoire.

Des membres de l’organisme de soutien psychologique Many Rivers et du refuge pour les femmes victimes de violence, Kaushee's Place, notamment, demandent au gouvernement de soutenir les associations qui risquent de fermer leurs portes, faute de financement.

L'opposition déçue

Un homme parle pendant qu'une femme en arrière-plan écoute.

Le leader du Parti du Yukon, Stacey Hassard, et la leader néo-démocrate, Liz Hanson, réagissent mal au budget du gouvernement territorial.

Photo : Radio-Canada / Nelly Alberola

Les partis de l’opposition affirment que le budget des libéraux n’offre rien de nouveau et « manque de vision ».

Le chef du Parti du Yukon, Stacey Hassard, a qualifié le document de « décevant ». « J’ai toujours dit et je continuerai de dire qu’il ne semble pas y avoir de vision dans ce gouvernement. Je crois que c’était assez évident dans ce discours. »

Il ne croit pas qu’il soit possible pour le territoire d’administrer la taxe carbone sans augmenter la fonction publique. Le gouvernement soutient de son côté que cette gestion se fera au sein des ressources actuelles en modifiant les tâches de travail.

La chef néo-démocrate, Liz Hanson, a de son côté affirmé que le territoire a raté dans ce budget la chance d’augmenter ses revenus avec la mise en place de certains frais ou nouvelles taxes.

De fait, le budget ne propose aucune modification aux impôts ou aux taxes.

« Ce gouvernement est complètement muet dans ce budget ou dans quelconque commentaire [ quant à la création d'une nouvelle taxe tel que recommandé par le Comité consultatif sur les finances publiques ]. Quand allons-nous commencer à générer des revenus de notre propre chef? Nous sommes toujours dépendants du gouvernement fédéral à 87%. »

Les transferts fédéraux totalisent cette année 1,06 milliard de dollars sur un budget de fonctionnement et d’entretien de 1,2 milliard.

Grand-Nord

Politique provinciale