•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD se présente comme le parti qui protégera l’éducation en Alberta

Une femme, tout sourire, avec derrière elle des gens qui applaudissent.
Rachel Notley à Calgary Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Rachel Notley, insiste sur l'importance d'investir dans l'éducation. Elle a profité d'une rare activité partisane à Calgary pour vanter le bilan de son gouvernement dans ce domaine.

C’est entourée de jeunes familles et de membres du milieu de l’éducation que Rachel Notley a répété son message : son parti a déjà fait beaucoup pour protéger l’éducation publique et il en fera encore davantage s’il est réélu, contrairement au Parti conservateur uni (PCU).

« Se battre pour ce qui compte, ça veut dire mettre les gens en premier », a dit la première ministre.

Elle a rappelé que son gouvernement avait déjà construit ou rénové 244 écoles et, surtout, réduit la pauvreté infantile de moitié.

« Il n’y a pas de meilleur investissement pour combattre la pauvreté que l’éducation », a-t-elle clamé.

« Un vieux film qui finit mal »

Elle a aussi profité de l’occasion pour s’attaquer une nouvelle fois au plan conservateur, qui prévoit geler les dépenses, tout en accordant une réduction d’impôts aux entreprises. Elle a qualifié cette stratégie de « vieux film qu’on a déjà vu et [....] qui finit mal ».

« On vous offre un choix différent : des écoles fortes et un avenir prometteur », a ajouté Rachel Notley.

Le NDP répète depuis plusieurs semaines qu'un gel de dépenses équivaudrait à une baisse de services, surtout en éducation, puisque le nombre d'élèves est en croissance.

Le Parti conservateur uni souhaite geler les dépenses jusqu’à l’atteinte de l’équilibre budgétaire. Il croit pouvoir le faire sans réduire les services, en réduisant la lourdeur administrative. Son chef, Jason Kenney, a par ailleurs promis de revoir tous les changements au programme scolaire qu’a apportés le gouvernement néo-démocrate, des changements qu’il a qualifiés d'idéologiques.

La campagne électorale n'est pas officiellement commencée, et la date du scrutin n'est pas encore connue. Celle-ci devra cependant être située vers la fin du mois de mai.

Alberta

Politique provinciale