•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La directrice de tournée d’un groupe québécois se trouve dans le coma

Les quatre musiciens et la directrice de tournée pointent le ciel, entourés de leur bagages.

Le groupe Code 40-11 et leur directrice de tournée, Marie-Pier Lavigne, sur le point de décoller pour la France

Photo : Facebook : Code 40-11

Justine de l'Église

En l'espace d'une seconde, une tournée de rêve en France s'est transformée en cauchemar pour Code 40-11, a témoigné ce groupe punk métal montréalais sur les réseaux sociaux.

Marie-Pier Lavigne, qui nous accompagnait comme directrice de tournée, a fait une chute d'environ 15 pieds pour atterrir sur la tête. Elle se trouve présentement dans un coma artificiel à l'hôpital de Dijon, a écrit le groupe sur sa page Facebook, mercredi.

Au bout du fil, le guitariste Louis Bourgault-Laroche raconte que Marie-Pier Lavigne a chuté d’un belvédère dans la nuit de mardi à mercredi. Ils venaient de passer la soirée dans un restaurant de la ville de Mâcon, où ils avaient bu deux bouteilles de vin à cinq personnes. Un peu passé minuit, la directrice de tournée est montée sur une rambarde pour prendre une photo et elle a perdu pied.

Un accident tout bête, où l’alcool ne serait pas en cause, d'après le guitariste, « quoique c’est sûr que ça n’a pas dû aider », concède-t-il.

Je ne pense pas que ce soit principalement [à cause de l’alcool]. C’est surtout de la malchance.

Louis Bourgault-Laroche

Aux dernières nouvelles, Marie-Pier Lavigne était toujours dans le coma, mais son état s’était stabilisé, et la pression dans son crâne avait diminué. Ce n’est pas suffisant pour dire qu’elle est hors de danger, mais le groupe se permet d’être un peu plus optimiste.

La tournée continue

L’avenir de la tournée en France était incertain pour Code 40-11, mercredi, mais le groupe a finalement choisi de poursuivre sa route et d’aller donner les trois concerts restants. Lorsque nous avons parlé au guitariste, les musiciens venaient tout juste de donner un spectacle à Montenay, situé au nord-ouest de la France.

Elle-même le dit souvent : on n’arrête pas les shows pour ça. Elle est venue avec nous pour faire des shows, et elle aurait voulu qu’on continue. Si on arrêtait de faire des shows pour ça, elle nous traiterait de cons.

Louis Bourgault-Laroche

Le guitariste ajoute qu’il devait aller en vacances en Espagne après le dernier spectacle organisé à Brest le 9 mars, mais qu’il pense retarder son voyage pour rester quelques jours de plus auprès de Marie-Pier.

Une campagne de sociofinancement a été lancée (Nouvelle fenêtre) en son soutien mercredi. En un jour seulement, près de 12 000 $ avaient déjà été amassés, sur un objectif de 2500 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Musique