•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle école francophone à West Point Grey : toujours dans les plans du conseil scolaire

Un terrain surplombe un stationnement. Au loin on apperçoit l'eau et les montagnes.

La vue depuis le terrain de la garnison Jericho, dans l'ouest de Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des consultations publiques ont été tenues dans les derniers jours au sujet du réaménagement du terrain Jericho, situé à West Point Grey, dans l'ouest de Vancouver. Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF), qui y était representé, affirme qu'il envisage toujours d'y construire une nouvelle école primaire.

« Le CSF poursuit son travail avec les instances concernées pour l'acquisition d'un site pour la construction potentielle d'une école francophone sur [le terrain] Jericho », a déclaré cette semaine la porte-parole du CSF, Pascale Cyr.

Ces « instances » sont la Société immobilière du Canada (SIC) et les trois Premières Nations qui ont conjointement acquis une partie – 21 hectares – du terrain auprès d'Ottawa en 2014.

La SIC est une société d'État fédérale responsable de la gestion et du réaménagement d'anciennes propriétés du gouvernement fédéral.

Sa porte-parole, Manon Lapensée, précise qu'il est encore trop tôt dans le processus pour parler des aménagements qu'il y aura sur le terrain, mais elle confirme que le CSF a été invité à faire partie du « processus de planification ».

Les consultations publiques, tenues en collaboration avec la Ville de Vancouver, concernent la totalité des 36 hectares du terrain Jericho, pour lequel un rezonage municipal est nécessaire.

Selon l'échéancier prévu, les procédures doivent prendre environ deux ans, et le Conseil municipal doit se prononcer sur un plan de réaménagement en 2021.

Les terrains de la rue Heather, un projet plus avancé

Par ailleurs, le CSF affirme que les négociations débuteront « bientôt » avec les propriétaires des terrains de la rue Heather, qui sont aussi la SIC et les mêmes trois Premières Nations. Le CSF aimerait y construire une école primaire.

Ces terrains se trouvent entre la 33e et la 37e avenue, près de la rue Cambie et des établissements scolaires francophones Rose-des-Vents et Jules-Verne.

Les aspects financiers de la transaction doivent encore être réglés, ce qui impatiente certains parents.

Ces deux projets de nouvelles écoles à l'ouest de la rue Main, à Vancouver, découlent d'un jugement de la Cour suprême rendu en 2015 qui avait conclu à la violation par le gouvernement de la Colombie-Britannique des droits constitutionnels de la communauté francophone à une instruction en français, en raison d'installations scolaires insuffisantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !