•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Témoignages touchants de pompiers au procès de Trent Butt

Une photo de la victime, Quinn Butt.

Quinn Butt, 5 ans, a été découverte dans les décombres de sa maison incendiée en avril 2016.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Le jury au procès d'un homme accusé d'avoir assassiné sa fillette à Terre-Neuve en 2016 entend des pompiers témoigner de ce qu'ils ont vu dans la propriété de cette famille.

Trent Butt est accusé du meurtre prémédité de sa fille, Quinn Butt. Le procès se déroule à la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador, à Saint-Jean.

C’était comme si elle dormait. Elle était entière, complète, a expliqué Ian Green, pompier volontaire de Carbonear appelé à témoigner par la Couronne.

Ian Green raconte qu’il est entré dans la maison, qu’il a ouvert la porte d’une chambre et qu’il a aperçu l’enfant malgré la fumée de l’incendie. Elle était au milieu d’un lit, vêtue d’une chemise de nuit rose.

Les pompiers voyaient que Trent Butt était toujours vivant, poursuit M. Green. Lorsqu’il s’est approché de lui pour le secourir, il a marché dans une mare de sang. Il avait une lacération au bras et beaucoup de sang, dit-il.

Trent Butt avait répondu à l’accusation de meurtre prémédité en se disant non coupable. Le juge Donald Burrage a dit au jury, mercredi, que Trent Butt reconnaissait maintenant sa culpabilité à une accusation d’incendie criminel.

Raymond Verge, un autre pompier qui est intervenu ce jour-là dans la maison de la famille Butt, a aussi été appelé à témoigner jeudi.

J’ai vu un pompier porter ce petit ange, et c’est une vision que je n’oublierai jamais.

Raymond Verge, pompier

Certains faits sur lesquels la Couronne et la défense s’entendent ont aussi été présentés en cour jeudi, dont le compte-rendu du Dr Allan Mweemba au sujet de l’état dans lequel la fillette se trouvait lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital de Carbonear.

La petite Quinn Butt est arrivée à l’hôpital vers 5 h 30. Le Dr Mweemba l’a décrite comme étant froide comme de la glace et comme n’ayant aucun pouls, aucune température corporelle.

Le personnel médical a tenté de la réanimer, mais sa mort a été confirmée à 6 h 14 et sa famille en a été informée. Le personnel médical précise que Trent Butt avait de la suie autour de la bouche et du nez, mais non sa fille.

L’accusé a des trous de mémoire

L’avocat de la défense, Derek Hogan, a déclaré mercredi que son client n’avait pas planifié de tuer sa fille et qu’il ne se souvenait pas d’avoir fait cela.

Le procureur de la Couronne, Lloyd Strickland, soutient que Trent Butt a tué sa fille pour se venger de ex-épouse, Andrea Gosse. Il dit qu’après l’incendie on a découvert dans la camionnette de l’accusé un document qu’il décrit comme étant une lettre de meurtre-suicide.

Trent Butt lors d'une comparution précédente.

Trent Butt est accusé du meurtre prémédité de sa fillette, Quinn.

Photo : CBC/Glenn Payette

Des membres des familles Butt et Gosse ont pleuré dans le tribunal, mercredi, lorsque les avocats des deux partis ont fait leurs premières déclarations.

Andrea Gosse a ensuite témoigné, en larmes. Elle a dit que Quinn était son unique enfant. Elle a expliqué qu’elle se trouvait chez des amis à Harbour Grace quand elle a reçu un appel l’informant que la maison de Trent Butt à Carbonear était en flamme.

Poursuivant son témoignage, Andrea Gosse a dit qu’à son arrivée sur les lieux elle a vu Trent Butt, mais non sa fille. Elle a fondu en larme à la barre des témoins en racontant qu’elle a été transportée à l’hôpital où elle a appris la mort de Quinn.

Andrea Gosse a terminé son témoignage mercredi. Elle peut maintenant suivre le reste des procédures en siégeant dans la salle du tribunal.

Le procès devrait durer trois semaines.

Terre-Neuve-et-Labrador

Procès et poursuites