•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage à l'Î.-P.-É. : les verts maintiennent leur avance, les libéraux dégringolent

Le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, et le premier ministre Wade MacLauchlan à la fin de la session parlementaire du printemps 2017 à l'Île-du-Prince-Édouard.
Le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, et le premier ministre Wade MacLauchlan à la fin de la session parlementaire du printemps 2017 à l'Île-du-Prince-Édouard. Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault
François Pierre Dufault

Un sondage laisse entrevoir de grands changements dans la distribution des sièges à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard, à quelques semaines du déclenchement probable d'élections dans la province.

Le coup de sonde de la firme Corporate Research Associates (CRA) place le Parti vert en tête de peloton avec 38 % des intentions de vote parmi les électeurs qui ont fait leur choix. La formation de Peter Bevan-Baker a grimpé d'un point de pourcentage depuis la fin du dernier trimestre.

L'enquête laisse aussi entrevoir une remontée du Parti progressiste-conservateur, qui récupère la deuxième place avec 29 % des intentions de vote. Il s'agit d'un bond de 9 % pour le parti qui vient d'élire un nouveau chef, Dennis King.

Au pouvoir depuis 12 ans, les libéraux de Wade MacLauchlan glissent en troisième place avec 27 % des appuis. C'est 9 % de moins qu'à la fin du dernier trimestre.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) ferme la marche avec 4 %.

Depuis que le Parti vert s'est hissé en tête des intentions de vote pour la première fois en 2018, les sondages sont toujours attendus avec une certaine fébrilité dans la province insulaire. C'est d'autant plus vrai à quelques mois d'un prochain scrutin.

C'est un sondage très intéressant. Lorsque les verts ont commencé à grimper dans les intentions de vote, les gens croyaient qu'il s'agissait d'un engouement passager. Ça fait près d'un an maintenant que les soutiens au parti demeurent constants, observe le politologue Don Desserud, de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. C'est un accomplissement remarquable pour un parti qui n'a que deux députés à l'Assemblée législative.

CRA a sondé 301 électeurs par téléphone entre le 4 et le 24 février 2019. La marge d'erreur de l'exercice est de plus ou moins 5,7 points, 95 fois sur 100.

Le quart des électeurs sondés se disent toujours indécis.

Peter Bevan-Baker demeure également le chef le plus populaire dans la province. Sa cote de popularité est stable à 37 %, devant le premier ministre Wade MacLauchlan, qui récolte 20 %, et le nouveau chef progressiste-conservateur Dennis King, qui obtient 15 %. Le néo-démocrate Joe Byrne récolte de son côté 2 %.

Ce sondage intervient alors que les rumeurs d'élections s'intensifient à l'Île-du-Prince-Édouard. Les chefs des trois principaux partis politiques se préparent en vue d'un scrutin qui pourrait se tenir d'ici le mois de mai.

En principe, les prochaines élections provinciales doivent avoir lieu le même jour qu'un référendum sur la réforme du mode de scrutin. Ce référendum doit avoir lieu avant le 1er octobre. Toutefois, à la lumière de ce plus récent sondage, le premier ministre Wade MacLauchlan pourrait choisir de devancer ou de retarder l'exercice.

Le politologue Don Desserud s'attend, quant à lui, à ce que les libéraux tentent le tout pour le tout.

L'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard est composée de 16 députés libéraux, 8 progressistes-conservateurs, 2 verts et 1 indépendant.

Avec des informations de Kerry Campbell, de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale