•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de démissions au journal Métro

L'édition du 31 janvier 2019.
Le quotidien montréalais traverse une crise. Photo: Radio-Canada / Jérôme Labbé
Thomas Gerbet

C'est l'hécatombe au journal Métro de Montréal, où près d'une dizaine d'employés ont démissionné dans les derniers jours, la plupart au sein de la salle de rédaction. Le directeur a aussi quitté ses fonctions le 1er mars.

Selon nos informations, le quart de l'effectif total a claqué la porte.

On retrouve parmi les démissionnaires les deux directeurs de l'information : Marie-Ève Shaffer et Baptiste Barbe.

À ceux-là s'ajoutent une directrice de l'information web et au moins trois journalistes, dont une surnuméraire régulière.

Une responsable des ventes a aussi remis sa démission dans les derniers jours.

Par ailleurs, le directeur principal des opérations, Yves Bédard, a quitté son poste le 1er mars. Il était présent depuis le premier jour du journal, il y a 18 ans.

Métro n'était plus vraiment Métro.

La directrice de l'information démissionnaire, Marie-Ève Shaffer, dans un message publié sur Facebook, jeudi.

Des employés dénoncent un grand manque d'écoute et de communication des nouveaux dirigeants, arrivés au mois d'août, à la suite de la vente du journal. Plusieurs événements auraient miné la confiance des employés.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase serait le déménagement des locaux prévu d'ici la fin du mois, dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Le propriétaire souhaite regrouper ses différents médias sous un seul toit.

Le journal Métro a été racheté, comme d'autres publications de TC Transcontinental, par l'homme d'affaires Michael Raffoul, en avril.

Le vice-président de la compagnie propriétaire, Métro Média, Andrew Mulé, confirme les démissions, sans vouloir les commenter « pour des raisons de confidentialité. » Deux postes vacants ont déjà été pourvus et l'entreprise compte remplacer les autres employés démissionnaires « dans un avenir rapproché ».

Depuis 2001, le monde médiatique a beaucoup évolué et Métro Média désire continuer à offrir à ses lecteurs de l’information de qualité en modernisant son approche pour répondre à cette nouvelle réalité.

Andrew Mulé, vice-président de Métro Média.

Métro Média affirme avoir mis en place une « modernisation » qui s’est traduite par des investissements « afin d’améliorer l’expérience utilisateur [des] plateformes numériques, le développement de [l']offre de contenu et de nouvelles occasions professionnelles [aux] employés pour contribuer au vent de changement qui souffle sur Métro. »

Métro, journal gratuit, se targue d'être le quotidien le plus lu dans la grande région métropolitaine.

Médias

Société