•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique recevra moins d'argent issu de la taxe sur le cannabis que prévu

Une personne fume du cannabis.

Les revenus des taxes provenant de la vente de cannabis sont beaucoup moins importants que prévu, selon la ministre des Finances de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les revenus des taxes provenant de la vente légale de cannabis ont été revus à 68 millions de dollars sur trois ans au lieu de 200 millions de dollars durant la même période, selon les dernières estimations de la ministre des Finances de la Colombie-Britannique, Carole James.

La ministre a fait le point mercredi avec des journalistes sur cet ajustement à faire au budget. « Nous verrons chaque année comment adapter le budget lorsque de nouveaux commerces ouvriront leurs portes », a-t-elle déclaré.

Elle attribue cette différence entre les revenus projetés et les revenus attendus par le retard pris par le gouvernement fédéral dans la légalisation du cannabis et par les élections municipales en Colombie-Britannique, qui ont ralenti le processus d’octroi des permis pour l'ouverture de magasins de marijuana.

« Le retard dans l’ouverture de magasins est ce qui a le plus gros impact sur nos revenus », avance Carol James.

Depuis que le cannabis a été légalisé, le 17 octobre, au Canada, un seul magasin provincial de marijuana a ouvert ses portes. Il est situé à Kamloops.

La marijuana et les produits de cannabis peuvent aussi être achetés en ligne.

En janvier, Vancouver a attribué des permis à trois magasins de marijuana dans la ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !