•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Huskies de Rouyn-Noranda égalent un record vieux de 45 ans à Shawinigan

Une mise au jeu entre les Cataractes et les Huskies.
Les Huskies tenteront maintenant de battre le record, vendredi, contre les Voltigeurs de Drummondville. Photo: Radio-Canada / Jérôme Roy
Jérôme Roy

C'est sans grande surprise que les Huskies de Rouyn-Noranda se sont offert une 25e victoire consécutive et une page d'histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) mercredi soir au Centre Gervais auto, à Shawinigan. Dominante, la formation abitibienne n'a fait qu'une bouchée des Cataractes avec un gain de 8 à 3 pour égaler le record établi par les Éperviers de Sorel en 1974.

Pourtant, après le match, l’entraîneur-chef des Huskies n’a pas accordé une grande importance à l’aspect historique de la victoire des siens.

Pour nous autres, honnêtement, on n’en a pas parlé dans la chambre après le match, raconte Mario Pouliot avec détachement. Et puis la seule chose, c’est qu’on a félicité les joueurs d’avoir, avec la victoire d’aujourd’hui, gagné le trophée Jean-Rougeau [le titre remis à l’équipe championne de la saison, NDLR].

Les Huskies ont aussi égalé un record canadien de 25 victoires consécutives qui avait été établi par les Rangers de Kitchener en 1983-84.

Pendant le match, Peter Abbandonato a gonflé sa fiche personnelle déjà impressionnante avec un but et deux passes. Après, ses propos rejoignaient ceux de son entraîneur.

Il va falloir juste tourner la page et être prêts pour vendredi.

Peter Abbandonato

Auteur de trois buts et deux passes au cours de la soirée, le capitaine des Huskies, Rafaël Harvey-Pinard jure pour sa part que le match de mercredi était « un match comme un autre ».

Il reconnaît tout de même que les joueurs ne sont pas totalement insensibles au livre des records.

C’est une fierté pour nous autres, tu sais, ça fait longtemps qu’on en entend parler et puis de l’atteindre aujourd’hui, on est vraiment satisfaits, concède-t-il.

Une première période trompeuse

La première période a donné lieu à du hockey intéressant, alors que les Cataractes répliquaient coup pour coup aux Huskies.

Avec 2 buts et 11 tirs au but de chaque côté du tableau après 20 minutes de jeu, la formation hôte donnait même l’impression de pouvoir rivaliser avec ses puissants visiteurs.

Ils étaient plus vite que nous, gagnaient les batailles à un contre un, concède l’entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot.

Des joueurs se réunissent sur la glace pour souligner leur victoire.Les Huskies célèbrent leur 25e victoire consécutive, égalant un record de la LHJMQ vieux de 45 ans. Photo : Radio-Canada / Jérôme Roy

Visiblement, il a eu une discussion avec ses joueurs dans le vestiaire entre la première et la deuxième, parce que l’allure du match a complètement changé par la suite.

Avec 6 buts dans les 40 dernières minutes de la partie et un époustouflant total de 46 lancers, les Huskies ont été sans pitié pour les Cataractes.

En retour, l’équipe qui se bat toujours pour une place en séries n’a tiré qu’à quatre reprises sur le gardien adverse, inscrivant un but dans les dernières secondes du match.

La 26e à Drummondville?

C’est vendredi que les Huskies pourraient s’approprier la marque du plus grand nombre de victoires consécutives jamais remportées dans la LHJMQ.

Ils auront cependant une opposition un peu plus forte, puisqu’ils visiteront alors les Voltigeurs, qui occupent le deuxième rang au classement général.

Les deux derniers matchs contre eux ont été des matchs solides, illustre Mario Pouliot.

En plus du défi que représentent les Voltigeurs, les Huskies savent qu’ils devront rester concentrés.

Vendredi, ça va être un peu différent mentalement. Il va avoir beaucoup de média, distraction, fans. Donc il faut juste rester calme et puis jouer notre game, explique Peter Abbandonato.

Reste à voir si le mantra des Huskies, « un match à la fois », les portera là où aucune équipe ne s’est jamais rendue dans la LHJMQ. On aura la réponse vendredi soir, à Drummondville.

Hockey junior

Sports