•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couple disparu dans le Nord de l’Ontario : les recherches s’intensifient

Un hélicoptère de sauvetage.

Nicole et Jody Blais n'ont pas donné de nouvelles depuis lundi soir après avoir quitté Sudbury en hélicoptère en direction de Kapuskasing.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Un groupe de motoneigistes s'est joint aux recherches pour repérer un couple de Kapuskasing porté disparu lundi soir. Jody et Nicole Blais ont quitté Sudbury à bord d'un hélicoptère et n'ont pas donné de nouvelles depuis.

Cinq équipes de motoneigistes ont quitté Kapuskasing et Fauquier, dans le Nord-Est de l’Ontario, à la recherche du couple franco-ontarien, jeudi après-midi.

On a eu comme 200 personnes qui voulaient nous aider, relate Gilbert Mondoux, un ami et partenaire d’affaires de Jody Blais. Mais on fait quand même attention : on ne peut pas envoyer tout le monde en forêt avec les conditions actuelles.

Des motoneigistes font le plein.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Trois motoneigistes ont décidé de constituer un groupe de recherche.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

M. Mondoux précise que l’abondance de neige complique les recherches.

En plus de limiter la mobilité des motoneiges, elle peut aussi engloutir l’hélicoptère.

Pour l’instant, les équipes de motoneigistes sont constituées de personnel qualifié.

C’est des ambulanciers certifiés, des policiers, des gens certifiés en tant que secouristes, mais aussi des groupes de trappeurs, précise-t-il.

Une disparition soudaine

Selon le capitaine Graeme Cooke du Centre de recherche et sauvetage, le couple aurait décollé de Sudbury en direction de Kapuskasing à 18 h 44, le lundi 4 mars.

Ce vol s’effectue en un peu plus d'une heure et demie en temps normal, dit-il.

Photo de Nicole et Jody Blais Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nicole et Jody Blais n'ont pas donné de nouvelle depuis lundi soir après avoir quitté Sudbury en hélicoptère en direction de Kapuskasing.

Photo : Courtoisie de la famille

C’est Gilbert Mondoux qui a tiré la sonnette d’alarme mercredi matin.

Gilbert Mondoux, un homme aux cheveux blancs. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gilbert Mondoux, un ami et partenaire d’affaires de Jody Blais, a sonné l’alarme mercredi matin lorsque le couple ne répondait plus à l’appel depuis 2 jours.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Mercredi matin, Michel Blais, le frère de Jody, a contacté le centre de recherche et sauvetage après l’appel de M. Mondoux et les recherches ont commencé au courant de la journée, dit-il.

Même en ce moment, il y a des avions de l’armée qui sont en train de les rechercher, raconte M. Mondoux, en entrevue au Matin du Nord.

Un hélicoptère gris avec des bandes oranges et blanches posé sur le sol. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'hélicoptère de Jody et Nicole Blais est un Robinson R66 de couleur grise.

Photo : Courtoisie de la famille

Tout le monde travaille très fort pour tenter de localiser l'appareil disparu, a commenté le capitaine Mathew Strong, du département des relations publiques des divisions escadres des Forces armées canadiennes.

Les centres de Trenton, de Winnipeg et de Bagotville joignent présentement leurs forces dans ces recherches.

Des recherches sur le terrain

La communauté de Kapuskasing veut aussi prêter main-forte, affirme M. Mondoux.

Le dernier signal de l'hélicoptère aurait été émis au nord de Timmins, à seulement 20 minutes de leur destination.

On sait qu’ils sont entre Timmins et Kapuskasing. On croit qu’ils ont fait un atterrissage assez doux parce que la boîte noire n’a pas envoyé de signal. Donc on espère encore qu’ils sont là et qu’ils attendent juste qu’on les trouve.

Gilbert Mondoux

Jeudi matin, l’équipe de recherche a retrouvé le numéro de série du GPS utilisé à bord de l’hélicoptère, a annoncé M. Mondoux dans une publication Facebook.

Cette information devrait les aider à localiser l’appareil.

Toujours pas de nouvelle

Jointe par téléphone, la famille de Jody Blais dit ne pas avoir eu de contact avec ce dernier depuis lundi.

Charlene Blais, la soeur de Jody, a partagé une publication sur Facebook qui a été largement relayée.

Le détachement de la baie James et l’Équipe d’intervention en cas d’urgence de la Police provinciale de l’Ontario poursuivent leur enquête.

Gilbert Mondoux et un homme parle avec un agent de la PPO.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gilbert Mondoux a rencontré des agents de la PPO jeudi matin pour mieux coordonner les efforts citoyens.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les équipes de recherche invitent les personnes ayant aperçu un hélicoptère Robinson R66 de couleur gris clair et avec des lignes orange et blanches sur le côté à contacter le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage au 1-800-267-7270.

Disparition

Justice et faits divers