•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huawei poursuit le gouvernement américain

Le logo Huawei

Bâtiment de Huawei

Photo : Reuters / Chris Wattie

Reuters

Huawei a annoncé avoir engagé des poursuites en justice contre le gouvernement américain afin d'obtenir la levée de l'interdiction faite aux agences fédérales et à leurs sous-traitants d'utiliser les produits du groupe chinois pour des raisons de sécurité nationale.

Dans un communiqué, le premier équipementier des télécommunications mondial a déclaré qu'il avait porté plainte devant un tribunal fédéral du Texas pour contester un ajout au National Defense Authorization Act (NDAA), la loi sur la défense nationale adoptée l'an dernier.

« Le Congrès américain a échoué de manière répétée à produire des preuves justifiant les restrictions imposées aux produits Huawei », est-il écrit dans le communiqué.

« Cette interdiction est non seulement illégale, mais elle empêche également Huawei de s'engager dans la concurrence, ce qui finit par nuire aux consommateurs américains », a aussi affirmé l’entreprise.

La nouvelle version du NDAA, dont Pékin avait estimé qu'elle ciblait la Chine, institue un contrôle sur les contrats du gouvernement américain avec des sociétés chinoises, notamment Huawei, et renforce le rôle du groupe de travail chargé d'examiner les propositions d'investissement étranger aux États-Unis.

Washington fait pression sur ses alliés européens pour qu'ils excluent Huawei de leurs futurs réseaux de 5G, accusant le groupe chinois d'être utilisé par Pékin à des fins d'espionnage. Huawei rejette ces accusations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice

International