•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Salaire des élus : la ministre Laforest doit se mêler de ses affaires, dit Michel Potvin

La façade de l'hôtel de ville en hiver
L'hôtel de ville de Saguenay est situé sur la rue Racine, dans l'arrondissement de Chicoutimi. Photo: Radio-Canada / Lynda Paradis
Radio-Canada

Le maire suppléant de Saguenay, Michel Potvin, est en rogne contre la ministre Andrée Laforest en raison de ses déclarations sur la hausse du salaire des élus.

Au cours d’une entrevue accordée au journal Le Quotidien mercredi, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) a qualifié l’augmentation d’« importante » et de « préoccupante ».

Michel Potvin dirige la Ville pendant le congé de maladie de la mairesse Josée Néron. Il ne comprend pas pourquoi la ministre s'est immiscée dans le dossier.

Elle n’a pas à se mêler de nos affaires. On est patients, mais on commence à être tannés. Si elle ne veut pas avoir de collaboration, il n’y en aura pas. Si elle veut faire des affrontements, on va les faire. On n'est vraiment pas contents.

Michel Potvin, maire suppléant de Saguenay

Le salaire de base des élus de Saguenay passera de 30 000 $ à un peu plus de 50 000 $. Les conseillers ont aussi eu droit à un montant rétroactif de 10 000 $.

Ce dossier a soulevé de nombreuses critiques.

Michel Potvin parle au microLe conseiller municipal Michel Potvin en entrevue Photo : Radio-Canada

Michel Potvin croit que la prérogative de déterminer le salaire des conseillers revient aux villes comme le stipule la Loi 122. L’objectif de cette loi est de fournir plus d'autonomie aux municipalités.

Le conseiller rappelle que c'est la deuxième fois que le ministère des Affaires municipales s’invite dans un dossier à Saguenay. Le sous-ministre, Marc Croteau, était intervenu à la suite du dépôt du budget.

Il était venu mêler tous les éléments au niveau de la taxation. Il a fallu tout expliquer pendant des semaines à la population et on n’a pas réussi à convaincre tout le monde, poursuit le conseiller Potvin.

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a expliqué à Radio-Canada qu’un logiciel permet d’établir le salaire des élus. Selon l'UMQ, la hausse de la rémunération des conseillers de Saguenay semble respecter les barèmes proposés.

Plusieurs autres villes au Québec ont déjà procédé à un tel exercice. Saguenay a cependant été l’une des premières à aller de l’avant.

Michel Potvin est amer et demande à la ministre Laforest de clarifier sa position.

Ça fait deux fois qu’elle nous donne des jambettes. Celle-là, on ne l’a pas appréciée du tout. Si elle veut jouer ce jeu-là, pas de problème avec ça, tranche Michel Potvin.

D’après les informations de Jessica Blackburn

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale