•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Collège nordique francophone reconnu par Ottawa

Trois femme devant des affiches faisant la promotion

Le Collège nordique francophone a accepté le prix mercredi à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Collège nordique francophone

Radio-Canada

Le travail du Collège nordique francophone auprès des nouveaux arrivants au pays a été salué par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada avec un prix de reconnaissance des employeurs, remis mercredi, à Ottawa.

Le prix, reçu grâce à une candidature proposée par le Centre d'accueil francophone des Territoires du Nord-Ouest, vient souligner les efforts du Collège pour intégrer les nouveaux arrivants dans les communautés locales et les communautés d’emplois, selon le ministère.

Selon la directrice générale du Collège nordique francophone, Josée Clermont, le prix vient couronner le travail de l’organisme francophone, mais aussi appuyer la stratégie du gouvernement territorial qui veut augmenter le nombre d'immigrants francophones de 5 % par année.

« C’est une des valeurs du Collège, la diversité et l’inclusion, explique Josée Clermont. Les recherches démontrent que les organismes inclusifs vont mieux persévérer dans des conditions difficiles et rayonnent plus à l’international. »

Avec ses quatre employés, dont deux nouveaux arrivants, auxquels s'ajoutent aussi quelques employés à temps partiel, le Collège a remporté le prix, décerné depuis 2015, en tant que petite entreprise.

Deux autres lauréats, une grande et une moyenne entreprise, soit RBC Banque Royale et Friesens Corporation du Manitoba, ont aussi chacun reçu le prix dans leur catégorie.

« Ça montre que, même si on est petit, on fait une différence dans la vie des gens, croit Josée Clermont. En célébrant cela, ça encourage d’autres organismes à faire de même. »

Cette année, à travers son école des langues et ses programmes postsecondaires et de développement professionnel, le Collège nordique francophone travaille beaucoup sur son avenir.

Le Collège effectue des études pour cibler les besoins en formation et en éducation du territoire et tente aussi d'améliorer ses relations avec le gouvernement territorial qui, lui aussi, est en processus de refonte de sa stratégie sur l’éducation postsecondaire.

« On veut devenir un collège de destination, affirme Josée Clermont. On sait qu’il y a quelque chose d’unique dans les Territoires du Nord-Ouest, comme le fait qu’il y a 11 langues officielles. On le voit, que la diversité est une richesse. »

Grand-Nord

Immigration