•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelles écoles auront des classes de maternelle 4 ans?

Le premier ministre François Legault s'engage à rendre accessible jusqu'à 5000 classes de maternelle 4 ans d'ici 5 ans.

La maternelle 4 ans est une promesse du premier ministre François Legault.

Photo : Radio-Canada

Fanny Samson

Les commissions scolaires de la région ont commencé à annoncer quelles écoles offriront des classes de maternelle 4 ans à la prochaine rentrée scolaire. À six mois de leur mise en place, les parents peuvent inscrire leurs enfants, mais seront-ils au rendez-vous?

Une soixante d’écoles a été identifiée par les différentes commissions scolaires de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

À la Commission scolaire de la Capitale, 289 nouvelles places sont disponibles et déjà 145 enfants sont inscrits.

De nouvelles classes ont été identifiées dans les écoles de la Grande-Hermine, de l’Aventure, Des Berges, Jeunes-du-Monde et Saint-Paul-Apôtre, notamment.

On a vraiment identifié les endroits où on avait un potentiel d’attirer des élèves.

Alain Fortier, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec et président de la Commission scolaire des Découvreurs

À la Commission scolaire des Découvreurs, on pourrait compter jusqu’à sept classes dans les écoles des Hauts-Clochers, L’Étincelle - Trois Saisons, Notre-Dame-de-Foy et Sainte-Geneviève, pour un total de 119 nouvelles places.

« C’est dans ces écoles-là qu’on a trouvé de la place et qu’on a dit au Ministère qu’on était capable d’accueillir des classes », souligne le président de la Commission scolaire des Découvreurs, Alain Fortier.

Toutefois, l’ouverture des classes est conditionnelle au nombre d’élèves inscrits. Selon les critères du ministère de l’Éducation, six élèves doivent s’inscrire pour que l’école puisse obtenir du financement.

« Notre présomption, c’est qu’il y a de bonnes chances qu’il y ait suffisamment d’inscriptions pour ouvrir les groupes, mais l’inconnu demeure : quelle sera la réponse des parents? Et ça, c’est la variable la plus inquiétante », soulève M. Fortier.

Alain Fortier, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec et président de la Commission scolaire des DécouvreursAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alain Fortier, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec et président de la Commission scolaire des Découvreurs

Photo : Radio-Canada

Des parents et des éducatrices soulèvent des questions

Parmi les parents interrogés, peu semblent vouloir retirer leurs enfants de la garderie.

« Il est en milieu familial présentement et il est très bien où il est, il s’épanouit », fait savoir Isabelle Duchaine, mère d’un enfant de 3 ans.

« Je veux le garder en milieu familial, parce que je trouve qu’ils ont toute leur vie devant eux pour être dans un milieu scolaire, une année de plus, je ne pense pas que c’est nécessaire », ajoute Sonia Vallée.

L’éducatrice Isabelle Rochon, qui travaille dans une garderie privée, croit que la maternelle 4 ans va nuire aux garderies et au CPE situés dans les mêmes secteurs.

« C’est sûr que ça peut être un enjeu pour nous. L’impact, on ne le connaît pas encore exactement », affirme-t-elle.

La directrice générale du Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, Élise Paradis, est du même avis.

L’automne dernier, elle rappelle qu’une classe de maternelle 4 ans a été confirmée dans un secteur donné à une semaine de la rentrée et qu’un CPE s’est retrouvé avec six enfants en moins.

« Est-ce que c’est nécessaire d’ajouter autant de places? Je ne suis pas certaine », déclare-t-elle, précisant que le réseau de la petite enfance n'a pas été consulté.

Élise Paradis, directrice générale du Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et de Chaudière-AppalachesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Élise Paradis, directrice générale du Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches

Photo : Radio-Canada

Plus ou moins cher la maternelle 4 ans?

Pour inscrire son enfant dans une classe de maternelle 4 ans, son lieu de résidence doit être situé à l’intérieur du bassin d’une école dont l’indice de défavorisation se situe entre 6 et 10.

« L’école est gratuite, mais le service de garde après l’école, il y a un coût également. Les parents vont faire un choix », affirme le président de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

Selon Élise Paradis, l’école engendre des coûts et des inquiétudes. En plus du service de garde, les parents doivent aussi penser aux frais engendrés par les activités pédagogiques et par les vacances d’été.

« Ça cause beaucoup plus de soucis au quotidien, parce que les parents doivent trouver des solutions à toutes sortes de moments », explique-t-elle.

Alain Fortier souligne également que les parents qui inscrivent leurs enfants dans un secteur qui n’est pas couvert par le transport scolaire devront prendre en charge les déplacements.

« L’organisation du transport scolaire demeurera donc un enjeu pour ces élèves-là, étant donné que nous ne modifierons pas notre politique de transport scolaire. »

Commission scolaire de la Capitale

  • École Saint-Albert-le-Grand
  • École Sans-Frontière
  • École Notre-Dame-du-Canada
  • École Dominique-Savio
  • École des Jeunes-du-Monde
  • École Sacré-Cœur
  • École Marguerite-Bourgeoys
  • École des Berges
  • École Sainte-Odile
  • École Saint-Malo
  • École de l'Arc-en-Ciel - de l'Aventure
  • École Saint-Paul-Apôtre
  • École de la Grande-Hermine

Commission scolaire des Découvreurs

  • École des Hauts-Clochers
  • École L'Étincelle - Trois-Saisons
  • École Notre-Dame-de-Foy
  • École Sainte-Geneviève

Commission scolaire des Appalaches

  • École Sainte-Bernadette
  • École Sainte-Luce
  • École institutionnelle Paul VI et du Saint-Nom-de-Marie (Bâtiment Paul VI)
  • École Saint-Louis
  • École Saint-Gabriel
  • École du Tournesol

Commission scolaire des Navigateurs

  • École Notre-Dame
  • École Charles-Rodrigue
  • École du Chêne, de la Berge, de la Falaise
  • École de la Caravelle

La liste complète est disponible ICI  (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Éducation