•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cercle Molière présente Que faire d’Albert?

Raconte-nous Maurice, 11 septembre 1998

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deuil, vieillissement, liens familiaux : ces thèmes sont au coeur de la pièce Que faire d'Albert?, présentée au Cercle Molière à compter du 7 mars.

Veuf et octogénaire, Albert refuse l’offre de sa fille d’aller vivre dans une résidence pour personnes âgées. Ce refus est le point de départ de cette pièce, mi-comédie mi-drame, qui, selon la metteure en scène, Laura Lussier, traite « avec légèreté et délicatesse » de thèmes plutôt sérieux, en créant « un monde qui glisse, se faufile entre romance, comédie, réalisme et surréalisme ».

Laura Lussier le promet : il y en a pour tous les goûts dans cette production entièrement locale, « où on sourit, c’est comique, mais crédible ».

Le texte de Danielle Séguin-Tétreault est le prétexte d'une collaboration entre le Cercle Molière et Prairie Theatre Exchange, ce qui explique qu’on y entendra de l’anglais comme du français ainsi que du franglais.

Cette collaboration est d’autant plus appropriée, souligne Laura Lussier, que cette année est aussi celle où la Loi sur les langues officielles célèbre ses 50 ans.

Alphonse Tétrault, qui campe le personnage d’Albert, résume à sa façon le propos de la pièce : « C’est quoi, cette idée que, passé 70 ans, le monde aime jouer au bingo? J’haïs ça, moi, le bingo! »

La pièce Que faire d’Albert? est présentée jusqu’au 23 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !