•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 1,75 %

Trois chevalets de pompage à contre-jour.

Les intentions d'investissement dans le secteur des ressources naturelles diminueront en 2019, selon un rapport de la Banque de développement du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Larry MacDougal

Radio-Canada

Un ralentissement marqué de l'économie mondiale force la Banque du Canada à laisser son taux directeur inchangé pour une troisième fois de suite. Le taux directeur demeurera ainsi à 1,75 %.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, avait fait remonter progressivement le taux directeur en ordonnant cinq hausses successives entre le milieu de l’année 2017 et l’automne dernier.

Bien que la Banque du Canada ait prévu un ralentissement économique pour la fin de 2018 et le début 2019, il s’avère plus « prononcé » et « généralisé » que ce qu'elle avait anticipé. La chute des prix du pétrole est la principale cause du ralentissement économique, selon la Banque du Canada, qui prévoyait une baisse des dépenses des ménages dans les provinces productrices de pétrole.

Les dépenses de consommation ont été modestes et le marché du logement anémique au cours du dernier semestre 2018 malgré la forte croissance de l’emploi et du revenu du travail. Les exportations et les investissements des entreprises se sont également avérés encore plus faibles que ne le prévoyaient les dirigeants de la banque.

TAUX DIRECTEUR

La Banque du Canada estime que la croissance de l’économie, qui a atteint 1,8 % en 2018, sera encore plus faible au premier semestre de 2019.

Les Banques centrales constatent le ralentissement économique et l’attribuent aux tensions commerciales internationales, notamment entre les États-Unis et la Chine. Les récentes négociations entre les deux géants économiques ont toutefois rassuré les marchés et contribué au raffermissement des prix des produits de base.

La Banque du Canada réévaluera la pertinence de modifier son taux directeur le 24 avril prochain et elle publiera du même coup ses nouvelles projections économiques et leurs effets sur l’inflation.

Analyse avec Benoît Durocher, économiste principal chez Desjardins

Indicateurs économiques

Économie