•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme pour appuyer les victimes d’agression sexuelle en Nouvelle-Écosse

Une femme troublée.
Le ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse dit vouloir éviter que les victimes d'agression sexuelle soient traumatisées par le processus judiciaire. Photo: iStock
Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse adopte un programme pour aider les victimes d'agression sexuelle à faire face à un processus judiciaire traumatisant pour plusieurs d'entre elles.

Les plaignants auront notamment droit à une aide juridique gratuite lorsqu’un accusé fait une demande en vertu d’un article du Code criminel qui autorise la défense à évoquer leur passé sexuel.

Lorsque cet article sera invoqué, les plaignants seront dirigés vers la division provinciale des Services aux victimes, a affirmé le ministre de la Justice, Mark Furey. La Nouvelle-Écosse, a-t-il dit, est l’une des premières provinces à accorder cette aide gratuite aux plaignants.

Le ministre a précisé vouloir empêcher que les victimes subissent un traumatisme additionnel en ayant leur vie intime exposée en cour.

Déjà, des programmes offraient aux victimes jusqu’à quatre heures d’aide juridique gratuite. Elles pouvaient également bénéficier de conseils gratuits d’avocats lorsque des demandes d’accès à leurs dossiers médicaux étaient présentées.

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale