•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une formation gratuite pour grossir les rangs des chauffeurs d’autobus scolaires

Quatre hommes souriants debout devant des autobus scolaires

Le programme de formation de chauffeur d'autobus scolaire dure trois semaines. Il est payé par des fonds provenant du fédéral. Ci-dessus, l'instructeur Russell Banks (deuxième de gauche à droite) encadré par des participants.

Photo : CBC/Laura Meader

Radio-Canada

Les autorités scolaires à l'Île-du-Prince-Édouard espèrent qu'un programme de formation gratuite les aidera à recruter plus de chauffeurs d'autobus.

La province connaît une pénurie de chauffeurs d’autobus scolaires depuis quelques années.

La pénurie s’aggrave cette année, selon le responsable des services corporatifs au district scolaire anglophone, Dave Gillis.

Le district a perdu environ un tiers de ses chauffeurs remplaçants. La plupart d’entre eux ont pris leur retraite, explique M. Gillis. Il reste environ 53 chauffeurs substituts.

Dans certains cas, il n’a pas été possible de trouver un chauffeur lorsque nous avions besoin d’un remplaçant, souligne Dave Gillis.

Le gouvernement a payé la formation d’environ 50 chauffeurs d’autobus scolaires ces dernières années. Près de la moitié d’entre eux ont été formés l’année dernière.

La formation coûte normalement environ 3000 $ par personne.

La province précise que l’argent nécessaire vient d’une entente avec le gouvernement fédéral sur le développement du marché du travail.

La gratuité du programme réjouit des participants

Le programme est fantastique et il ouvre la porte à des occasions d’emploi, s'exclame un participant, Gerry Gardner. Ancien travailleur de la construction, il cherchait un emploi moins exigeant physiquement et qui lui permettrait de passer plus de temps avec sa famille.

Un autre participant, Lekan Faromika, est originaire du Nigeria. Il s’est installé à l’Île-du-Prince-Édouard il y a environ 10 ans. Ce géologue travaillait pour les industries gazières et minières, mais il a trouvé peu d’occasions d’emploi en ce domaine dans la province.

Je me suis inscrit à cette formation parce que j’aime conduire. J’aime aussi les enfants, affirme Lekan Faromika.

Le but de la formation est d’augmenter le nombre de chauffeurs d’autobus scolaires dans la province, indique Russell Banks, instructeur pour l’entreprise JVI Transportation & Safety Academy.

La formation insiste sur la sécurité, la conduite d’un autobus et le travail auprès d’enfants, précise M. Banks. Le but est de former de bons chauffeurs, souligne-t-il.

La formation gratuite est très utile, ajoute Dave Gillis. Des candidats disaient autrefois que les coûts du programme étaient un obstacle pour eux. Il espère que de plus en plus de candidats s’inscriront au programme.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Emploi