•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant centenaire Café Buade ravagé par un incendie

De nombreux effectifs ont été déployés pour combattre cet incendie au coeur du Vieux-Québec.
De nombreux effectifs ont été déployés pour combattre cet incendie au coeur du Vieux-Québec. Photo: Radio-Canada / Marc-André Turgeon
Carl Marchand

Une partie du restaurant centenaire Café Buade a subi de lourds dommages, mardi soir, à la suite d'un incendie survenu en plein coeur du Vieux-Québec.

C'est un passant qui a alerté les services d'urgences vers 22 h, lorsqu'il a vu de la fumée s'échapper de l'immeuble voisin, à l'intersection des rues de Buade et du Trésor.

En raison de l'âge du bâtiment et des risques de propagation, le feu a nécessité une quatrième alarme et le déploiement d'une soixantaine de sapeurs.

L'incendie a pris naissance au troisième étage du bâtiment situé au 29, rue de Buade et s'est propagé dans les combles.

Le Café Buade est situé sur la rue De Buade dans le Vieux-QuébecLe Café Buade est situé sur la rue De Buade dans le Vieux-Québec Photo : Radio-Canada

L'immeuble a été construit en 1753, selon une fiche patrimonialede la Ville de Québec.

Salles à manger

Des salles à manger du Café Buade ont notamment été touchées par le sinistre. La salle de cuisine de l'établissement n'a toutefois pas été ravagée par les flammes.

Combattre un feu dans un bâtiment construit il y a plus de 100 ans a compliqué la tâche des pompiers.

« La structure est une structure pleine. C'est du planche sur planche. Il n'y a pas d'air et d'espace pour l'incendie de circuler librement, mais s'il se propage dans une structure pleine, il faut démonter pratiquement les murs pièce par pièce afin d'éteindre complètement l'incendie », a expliqué Alexandre Lajoie, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec.

L'âge du bâtiment a compliqué le travail des sapeurs.L'âge du bâtiment a compliqué le travail des sapeurs. Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Le propriétaire ne baisse pas les bras

2019 devait être une année de festivités pour le Café Buade, un établissement qui a récemment célébré son 100e anniversaire.

Le destin en a toutefois voulu autrement. Du moins, pour le moment.

Sous le choc, le propriétaire, Marc Lavoie, a constaté les dégâts mercredi, mais il n'a pas l'intention de baisser les bras pour autant. Il souhaite que des travaux soient effectués rapidement pour reprendre ses activités.

« On va se retrousser les manches et on va continuer. Mais c'est décourageant. Il va falloir placarder et après ça, il va [falloir parler] avec les personnes des assurances. Ensuite, on va regarder pour remettre ça à neuf et repartir », explique-t-il.

On espère que ça va se réparer le plus vite possible afin que l'on puisse continuer notre centenaire.

le propriétaire du Café Buade, Marc Lavoie

De nombreux résidents du Vieux-Québec ont par ailleurs été privés de courant pendant quelques heures en raison de l'incendie.

Incendie

Justice et faits divers