•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coqueluche à Moncton High : 25 % des élèves n'avaient pas le vaccin de rappel

Gros plan sur un pédiatre qui vaccine un bébé.

L'éclosion de coqueluche dans une école secondaire de Moncton a touché cinq élèves.

Photo : Getty Images / Sean Gallup

Radio-Canada

Jusqu'à 30 % des élèves de l'école secondaire Moncton High, touchée par une éclosion de coqueluche, n'avaient pas reçu le vaccin de rappel contre la bactérie. Un médecin met en garde des risques pour les bébés.

La coqueluche est très contagieuse et elle pose un danger particulier pour les bébés, constate le médecin-hygiéniste pour l’est du Nouveau-Brunswick, le Dr Yves Léger. Maîtriser l’épidémie rapidement est de la plus grande importance.

Une épidémie de coqueluche s’est récemment déclarée à l’école Moncton High. Cinq cas ont été diagnostiqués.

Les parents ont appris la nouvelle dans une lettre envoyée par le Dr Léger, en date du 1er mars, à la veille de la semaine de relâche. Le médecin soutient qu’une telle épidémie doit être maîtrisée pour la sécurité des nouveau-nés.

C’est une bactérie qui se répand facilement d’une personne à l’autre, surtout quand nous en avons les symptômes, dit-il.

Repérer les symptômes

Si vous avez les symptômes de la coqueluche, si vous toussez, faites-vous évaluer, résume le médecin. C’est l’idée qu’il souhaitait transmettre dans la lettre adressée aux parents. Le test est accessible et les résultats sont obtenus assez rapidement, souligne-t-il.

Une fillette qui tousse dans le bureau d'une médecin.

Une fillette qui tousse dans le bureau d'une médecin

Photo : vch.ca

Une fois les antibiotiques administrés, une personne n’est plus contagieuse.

Parmi les symptômes chez les adultes, la toux peut persister pendant des semaines, voire des mois. Pour les enfants et les adolescents, la coqueluche ressemble à un rhume au départ, mais après une ou deux semaines, la toux s’intensifie.

Puis vous commencez à avoir des accès de toux, dit-il. Vous allez tousser sans arrêt jusqu’à en perdre le souffle. La toux sera suivie d’un “whoop”, ou un son aigu que les gens font quand ils essaient de reprendre leur souffle.

Une petite fille qui tousse.

La coqueluche cause une toux sévère pendant des semaines.

Photo : Radio-Canada

Semaine de relâche

La semaine de relâche a retardé l’intervention du ministère de la Santé auprès des élèves qui n’avaient pas reçu le vaccin. Mais cette semaine hors de l’école pourrait aussi avoir l’effet de ralentir ou d’arrêter la propagation de la bactérie.

Les statistiques du ministère de la Santé démontrent que 25 à 30 % des élèves de Moncton High n’avaient pas reçu leur rappel du vaccin contre la coqueluche, offert par le biais d’un programme scolaire en 7e année.

Les élèves pourront recevoir ce rappel le 20 mars à l’école, deux semaines après le retour en classe.

Alors que les élèves doivent prouver qu’ils ont reçu leurs vaccins avant l’entrée à la maternelle, rien n’est exigé avant l’entrée au secondaire.

Ça tend à monter et descendre de temps en temps, précise le Dr Léger. Tous les trois ou cinq ans, on tend à observer une hausse d’activité de la coqueluche.

La bactérie semble éclore de manière cyclique, convient le médecin. Il encourage les familles et les adolescents à obtenir leur rappel du vaccin contre la coqueluche.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Vaccination