•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'affaire Taverner aux poursuites de Brad Blair

Photo des deux hommes.

Doug Ford en compagnie de Ron Taverner à un gala en 2016

Photo : Facebook / Reena Foundation

Radio-Canada

Peu d'Ontariens connaissaient Ron Taverner avant que le gouvernement ne nomme cet ami du premier ministre Doug Ford à la tête de la Police provinciale de l'Ontario (PPO), en novembre dernier. La nomination a attiré une pluie de critiques et coûté au sous-commissaire de la PPO, Brad Blair, son poste, avant le désistement de M. Taverner.

Retour sur les faits saillants de l'affaire Taverner et ses joueurs clés :

Organigramme montrant les liens hiérarchiques entre le premier ministre Doug Ford, sa ministre de la Sécurité communautaire Sylvia Jones, son sous-ministre Mario Di Tommaso, le commissaire par intérim de la PPO Gary Couture, Ron Taverner qui est surintendant de la police de Toronto et ami de Doug Ford et le sous-commissaire de la PPO Brad Blair, un dénonciateur qui a été congédié.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L’affaire Taverner - Les liens hiérarchiques et amicales entre les différentes personnes

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

29 novembre 2018 : Ron Taverner, un surintendant de la police de Toronto et ami de longue date de Doug Ford, est nommé commissaire de la Police provinciale de l'Ontario. Il doit entrer en poste en décembre.


4 décembre 2018 : Le groupe Démocratie en surveillance réclame une enquête du commissaire à l'intégrité de la province sur la sélection de M. Taverner.

La ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Sylvia Jones, admet que les critères d'embauche pour le poste de commissaire de la PPO ont été modifiés deux jours après l'affichage initial de l'offre d'emploi.

M. Taverner, un surintendant de police, n'avait pas les qualifications exigées au départ, y compris celle que le candidat soit un chef ou un chef adjoint.


11 décembre 2018 : Le commissaire par intérim de la PPO, Brad Blair, demande à l'ombudsman de la province d'enquêter sur la nomination du nouveau commissaire, alléguant qu'il y a eu ingérence politique par le gouvernement de Doug Ford.

Le surintendant Ron Taverner en point de presse

Le surintendant Ron Taverner est un ami de la famille Ford.

Photo : CBC

La ministre Sylvia Jones continue de défendre la nomination de M. Taverner en affirmant qu'il a été sélectionné par un comité indépendant.


14 décembre 2018 : Face au refus de l'ombudsman d'enquêter, le commissaire par intérim de la PPO, Brad Blair, demande aux tribunaux de décider s'il est du ressort de Paul Dubé de se pencher sur le processus de nomination du nouveau commissaire Taverner.


15 décembre 2018 : Le gouvernement retarde l'entrée en fonction de Ron Taverner au poste de commissaire de la PPO à la demande de ce dernier.


17 décembre 2018 : Ron Taverner retourne temporairement à la police de Toronto.


18 décembre 2018 : Le commissaire provincial à l'éthique, David Wake, confirme qu'il a ouvert une enquête, à la demande du NPD, sur la nomination de M. Taverner et le rôle que pourrait avoir joué le premier ministre Ford dans ce choix.


Photo d'un homme en complet bleu derrière un podium.

Doug Ford s'est porté à la défense de Ron Taverner, mardi.

Photo : Radio-Canada

18 décembre 2018 : En dépit de l'ouverture d'une enquête du commissaire à l'intégrité, le premier ministre Doug Ford se porte à la défense de son ami, affirmant que M. Taverner sera le meilleur commissaire que la PPO ait jamais eu. M. Ford accuse aussi M. Blair d'agir par rancoeur, parce qu'il n'a pas décroché le poste de commissaire.


14 janvier 2019 : La Cour divisionnaire rejette la requête de Brad Blair d'entendre en priorité sa demande de statuer sur le pouvoir d'enquête de l'ombudsman dans le dossier de la nomination de Ron Taverner.


Dessin de l'intérieur d'une fourgonnette où l'on voit six sièges et un canapé, en plus d'un téléviseur et d'un mini-réfrigérateur.

Un plan de modification de l'intérieur d'une fourgonnette pour Doug Ford déposé en cour dans le cadre d'un recours du commissaire adjoint de la Police provinciale Brad Blair.

Photo : Cour divisionnaire

26 février 2019 : Dans des documents déposés en cour par M. Blair, on apprend que le bureau du premier ministre Doug Ford a demandé à la Police provinciale de lui trouver une fourgonnette dont l'intérieur pourrait être réaménagé pour y inclure un sofa inclinable en cuir, un téléviseur, un lecteur Blu-ray et un miniréfrigérateur.


4 mars 2019 : Le gouvernement Ford congédie le dénonciateur Brad Blair, qui avait déjà perdu du galon et était devenu sous-commissaire de la PPO. Le congédiement a été ordonné par le sous-ministre de la Sécurité communautaire, Mario Di Tommaso, un ancien patron de M. Taverner à la police de Toronto. La ministre de la Sécurité communautaire, Sylvia Jones, explique que Brad Blair avait dévoilé de l'information privée et confidentielle pour en tirer un gain personnel.


Un homme avec un uniforme.

Brad Blair.

Photo : Radio-Canada

5 mars 2019 : Brad Blair dit être victime de représailles de la part du gouvernement. Le NPD demande une enquête publique sur le congédiement de M. Blair et la nomination de Ron Taverner à la tête de la PPO.


6 mars 2019 : Ron Taverner retire sa candidature au poste de commissaire de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) dans une lettre envoyée à Sylvia Jones, la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l'Ontario.


11 mars 2019 : Le gouvernement conservateur annonce la nomination de Thomas Carrique, chef adjoint de la police régionale de York, à la tête de la Police provinciale de l'Ontario.


20 mars 2019 : Le commissaire à l'intégrité de l'Ontario dit que Doug Ford n'a pas enfreint la loi lorsqu'il a nommé Ron Taverner à la tête de la Police provinciale de l'Ontario, mais il qualifie le processus d'« imparfait ».


27 mars 2019 : L'ancien sous-commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Brad Blair, dépose une poursuite de 5 millions de dollars contre Doug Ford. Il soutient que le premier ministre de l'Ontario a nui à sa réputation en l'accusant d'avoir contrevenu à la Loi sur les services policiers.


Brad Blair en conférence de presse.

L'ancien sous-commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Brad Blair.

Photo : Chaîne de l'Assemblée législative de l'Ontario

13 septembre 2019 : L'ancien sous-commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, dépose une autre poursuite, pour congédiement injustifié cette fois, de 15 millions de dollars contre le premier ministre Doug Ford.

Toronto

Politique provinciale