•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démolition de l'aréna Jacques-Côté de Sillery : un rapport d'ici 2 semaines

L'aréna Jacques-Côté de Sillery
L'aréna Jacques-Côté est condamné. Photo: Radio-Canada
Alain Rochefort

L'avenir de l'aréna Jacques-Côté de Sillery sera déterminé d'ici deux semaines, soutient la Ville de Québec.

Le bâtiment est présentement condamné à la suite du bris d'une poutre pendant un match de hockey le 16 février dernier. Près d'une cinquantaine de personnes se trouvaient alors à l'intérieur.

Tout indique que la poutre de bois aurait fendu sous le poids de la neige.

Rapport à la mi-mars

Le conseiller municipal responsable du dossier, Jérémie Arnould, attend un rapport complet des ingénieurs d'ici la mi-mars.

« Les ingénieurs sont allés faire des analyses. Des structures [ont été ajoutées] pour supporter les poutres qui auraient des signes de faiblesse et également pour supporter la poutre qui a cassé », indique-t-il.

La Ville n'a pas décidé si la démolition de l'aréna se fera plus rapidement que prévu. Avant le récent incident, la Ville de Québec prévoyait la démolir au cours des prochains mois, une fois le Centre de glaces - construit sur l'emplacement de l'anneau Gaétan Boucher - opérationnel.

Chose certaine, l'aréna Jacques-Côté de Sillery est fermé pour le reste de la saison.

La fermeture de l’aréna Jacques-Côté oblige la Ville de Québec à « repositionner » 577 heures de glace d’ici la fin de la saison dans les autres patinoires situées sur son territoire.

Politique municipale

Politique