•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La menace de grève est reportée à l’aéroport de Timmins

L'aérogare avec une affiche sur laquelle on peut lire : arrivals, arrivées.

Les activités de l’aéroport de Timmins se déroulent normalement mardi à la suite de la décision syndicale de poursuivre les pourparlers avec la Ville.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

La menace de grève à l'aéroport de Timmins est suspendue temporairement afin de reprendre les pourparlers entre la Ville et l'Union canadienne des employés des transports (UCET).

La grève devait commencer le 4 mars à 18 h.

Dans un communiqué de presse, le syndicat indique plutôt que les parties reprendront les pourparlers dans les prochains jours.

Tout ce que nous souhaitions, tout au long de ce processus, c’était de retourner à la table de négociation, a déclaré Martin Mika, vice-président régional de l’UCET pour l’Ontario. Puisque nous avons fait quelques progrès, nous souhaitons poursuivre la discussion pour parvenir à un accord.

L’UCET, qui représente les 19 employés de l’aéroport, soutient que la Ville tente d’éliminer des primes et des indemnités.

De son côté, la Ville de Timmins reproche au syndicat d’exiger une hausse salarialedéraisonnable de 12,8 %.

Les deux parties s’entendent pour dire que les négociations n’affecteront pas le fonctionnement de l’aéroport.

L’UCET est une division syndicale au sein de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, qui représente des employés du gouvernement fédéral.

Transports

Économie