•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spielberg veut exclure Netflix de la course aux Oscars

Le réalisateur et producteur américain Steven Spielberg regarde les photographes alors qu'il est sur le tapis rouge lors de la première du film <i>Le Post</i> à Londres, en janvier 2018.

Le réalisateur américain Steven Spielberg

Photo : Getty Images / Tristan Fewings

Radio-Canada

Le célèbre cinéaste américain Steven Spielberg souhaiterait barrer la route aux films de la plateforme de diffusion en ligne Netflix pour les prochaines courses aux Oscars.

Le légendaire réalisateur et d’autres personnes haut placées dans le milieu du cinéma voudraient changer les règles de l’Academy of Motion Picture of Arts and Sciences, l’organisation qui décerne les Oscars, pour exclure les productions de Netflix, ont rapporté l’Associated Press et plusieurs médias.

Spielberg a déjà fait part de son opinion sur les films proposés par les plateformes de diffusion en continu, soit que les téléfilms, dit-il, devraient compétitionner pour les prix Emmy. C’était avant que Roma, le long métrage d’Alfonso Cuarón distribué par Netflix, ne passe bien près de remporter le prix du meilleur film à la soirée des Oscars.

« Je ne crois pas que des films qui se qualifient avec des présentations de moins d’une semaine dans une poignée de cinémas devraient être considérés pour les nominations de l’Académie », avait affirmé Spielberg à la chaîne britannique ITV il y a un an.

On reproche à Netflix de ne pas jouer selon les mêmes règles que celles des studios traditionnels : ses films sont offerts partout dans le monde en tout temps, l’entreprise peut se passer des revenus de billetterie et ne dévoile pas de données sur les recettes engrangées par ses films en salle, entre autres.

« Steven a une opinion bien tranchée sur la différence entre les joueurs de la diffusion en continu et ceux du cinéma, a affirmé une porte-parole de la société de production de Steven Spielberg dans une entrevue au site IndieWire la semaine dernière. Il sera heureux si d’autres se joignent à son initiative. »

Netflix s’est défendu dimanche, dans un message Twitter qui semble être une réponse à cette offensive de Steven Spielberg.

« Nous adorons le cinéma, et voici d’autres choses que nous aimons également : l’accessibilité pour des personnes qui ne peuvent se permettre d'aller au cinéma ou qui vivent dans des villes sans cinéma, la possibilité pour tous de profiter en même temps d’un lancement de film, et donner plus de moyens aux cinéastes de partager leur art », a écrit l’entreprise sur le réseau social.

Avec les informations de Associated Press, et Vanity Fair

Cinéma

Arts