•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'astronaute David Saint-Jacques en direct de l'espace avec l'Université Dalhousie

L'astronaute David Saint-Jacques dans la SSI.

L'astronaute David Saint-Jacques lors de sa première rencontre avec les journalistes québécois en direct de la SSI.

Photo : Agence spatiale canadienne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La communication a été établie lundi matin entre la Station spatiale internationale et l'Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. L'astronaute canadien David Saint-Jacques a répondu en direct de l'espace aux questions de l'auditoire.

La connexion entre David-Saint Jacques et l’Université Dalhousie a semblé plus simple à établir que l'Internet sans fil dans certaines régions des Maritimes. Quoi qu’il en soit, l’astronaute s’est emballé de la participation canadienne à la mission spatiale lunaire.

C'est des décisions pour nos enfants, a-t-il lancé à la foule d’étudiants réunis dans l’auditorium.

Le Canada a annoncé la semaine dernière sa participation au projet Lunar Gateway, ou « Passerelle lunaire », dirigé par laNASA. L'astronaute y voit un nouvel élan pour le programme spatial canadien.

Je vais peut-être être un professeur, pas astronaute dans ce temps-là, explique-t-il, en apesanteur. Ce sont des rêves pour nos enfants, c'est ça qui est extraordinaire.

Faire rêver, c'est important pour l'Agence spatiale canadienne.

Une citation de : David-Saint-Jacques, astronaute

Le modérateur de la conversation, l'astronaute Joshua Kutryk, a insisté sur l'importance de faire découvrir la science aux groupes sous-représentés dans le domaine du génie, comme les minorités autochtones. Des représentants des Premières Nations étaient invités à la conversation.

Nous sommes intéressés de communiquer, d'inspirer toutes les personnes au pays, toutes les personnes avec qui, quelques fois, nous ne sommes pas toujours en contact, soutient M. Kutryk.

Jamie Guérard, un étudiant à l'Université Dalhousie, a pu interroger David Saint-Jacques de vive voix sur les missions à venir à bord de la Station spatiale internationale.

Il a répondu que c'était surtout les affaires médicales pour voyager dans l'espace à long terme, explique l’étudiant en géologie. J'ai adoré ça, c'était super le fun.

David Saint-Jacques en est à la moitié de son séjour de six mois dans l'espace. À son retour sur Terre, il aura complété la mission la plus longue d'un astronaute canadien à ce jour.

D'après le reportage d'Olivier Lefebvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !