•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Jackson banni des stations de radio CKOI, Rythme et The Beat

Le reportage de Julie Jasmine Boudreau
Cecile Gladel

Alors que la deuxième partie du documentaire qui présente le témoignage de victimes alléguées de Michael Jackson est diffusée ce lundi soir, des stations de radio n'ont pas attendu pour bannir les chansons du roi de la pop.

« Les stations CKOI, Rythme et The Beat ne diffusent plus de Michael Jackson depuis ce matin. Les autres stations de Cogeco Média à l’extérieur de Montréal également. Nous sommes attentifs aux commentaires des auditeurs et le documentaire d’hier soir crée des réactions », a réagi par courriel Christine Dicaire, directrice principale, communication et marketing pour Cogeco, ajoutant que la compagnie ne commentera pas davantage la situation.

Du côté d'ICI Musique, Émilie Brazeau-Béliveau, chef des communications de la radio, souligne qu'on privilégie le contenu canadien et francophone. « Cela dit, tout en suivant avec attention l’évolution du dossier, la direction laisse à ses équipes la liberté ou non de programmer une chanson de Michael Jackson, tout en rappelant qu’il est rarement entendu chez nous, sans égard à la controverse. »

Les stations Rouge et Énergie n'ont pas décidé d'exclure la musique de Michael Jackson à ce jour. « Nous sommes à évaluer la situation. Nous n’aurons pas d’autres commentaires », a répondu par courriel Mélanie Sylvestre, relationniste pour Bell Média.

Par ailleurs, plusieurs médias avaient rapporté que la radio de la BBC ne ferait plus jouer de pièces du chanteur, ce qui serait faux selon Variety. « La BBC ne bannit pas des artistes », a déclaré un représentant de la compagnie au média.

Entrevue avec Rebecca Makonnen

Un autre documentaire qui fait des vagues

Récemment, la chanteuse québécoise Céline Dion a demandé que son duo enregistré avec R. Kelly, I'm Your Angel, soit retiré des plateformes numériques, après la diffusion du documentaire Surviving R. Kelly, qui comporte plusieurs allégations d'abus sexuels contre le chanteur américain.

Depuis, le R. Kelly a été remis en liberté sous caution après avoir plaidé non coupable à des accusations d'abus sexuels sur quatre femmes.

Entrevue avec Nicolas Tittley et Dr Hubert Van Gijseghem

Célébrités

Arts