•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Rivière-du-Loup à Québec pour un prodige du badminton

Étienne s'étire pour frapper un volant.
Étienne Chouinard a remporté l'or chez les 16 ans et moins, samedi, aux Jeux du Québec. Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Guillaume Piedboeuf

Originaire de Rivière-du-Loup, c'est pourtant dans les couleurs de la Capitale-Nationale qu'Étienne Chouinard a remporté la médaille d'or en badminton, samedi, aux Jeux du Québec. C'est que le prodige de 15 ans et toute sa famille ont choisi de s'exiler à Québec, il y a un an et demi, pour qu'il puisse se développer sous la tutelle de l'équipe d'entraîneurs du Rouge et Or.

En pleine compétition par équipe, lundi, deux jours après son titre individuel chez les 16 ans et moins, Étienne Chouinard demeurait très terre à terre par rapport à ses performances.

Je trouve que j’ai bien performé pendant le tournoi. J’ai joué de bons matchs contre de bons adversaires, a tout de même reconnu le jeune athlète, avouant qu'il était peu spécial pour lui de porter les couleurs de la Capitale-Nationale aux Jeux du Québec plutôt que celles de l'Est-du-Québec.

N’empêche, ses performances, samedi, étaient une sorte de validation pour lui et ses parents, un an et demi après avoir quitté Rivière-du-Loup en même temps que le grand frère d'Étienne, Anthony, recruté par l'équipe de badminton du Rouge et Or.

Approché par le Rouge et Or... à 13 ans

Étienne Couture, l’entraîneur du Rouge et Or, nous a approchés pour nous dire qu’il était intéressé à travailler avec nous. C’est beaucoup ça qui a fait qu’on a décidé de déménager à Québec pour continuer mes études et m’entraîner plus intensivement, raconte celui dont les prouesses au badminton attirent l'attention depuis son jeune âge.

Maintenant étudiant en 4e secondaire au Collège Saint-Charles-Garnier, à Québec, c'est avec l'équipe du Rouge et Or qu'il poursuit son développement depuis l’automne 2017.

Québec, c’est très différent de Rivière-du-Loup. C’est un gros changement parce que c’est mes grands-parents et mon ancienne école que je laisse un peu derrière moi, admet l’adolescent.

Le jeune prodige du badminton

Une progression fulgurante

Mais les résultats sont au rendez-vous.

Je progresse vraiment beaucoup et je le sens parce que les adversaires qui étaient durs à battre sont plus faciles qu’au début de l’année.

Si Étienne Chouinard affronte aux Jeux du Québec des joueurs de 16 ans et moins, il a maintenant l’habitude de croiser le fer avec des joueurs du Rouge et Or beaucoup plus vieux que lui.

Entraîneur adjoint du Rouge et Or et coordonnateur du programme sport-études, Gael Velasco est clair. C’est le meilleur joueur provincial en simple. Sa médaille d’or était attendue.

L’intégration de son nouveau protégé à l’équipe de la Capitale-Nationale s’est faite rapidement, poursuit Velasco. Il y a une cohésion de groupe plutôt forte au sein de l’équipe et il n’est pas à part. Il serait né à Québec, ce serait pareil, assure-t-il.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Québec

Badminton