•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès Oland : un député provincial comme premier témoin de la défense

Le député Gerry Lowe à l'extérieur du palais de justice de Saint-Jean.

Le député Gerry Lowe s'est adressé aux journalistes à la suite de son témoignage au procès de Dennis Oland pour meurtre.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Catherine Allard

Un député provincial de la région de Saint-Jean est le premier témoin appelé à la barre par les avocats de Dennis Oland, au 40e jour de son procès pour meurtre. Le député Gerry Lowe est une personne clé de ce nouveau procès. Il témoignait pour la première fois dans cette affaire.

Après avoir passé près de 40 jours à écouter la Couronne présenter les preuves qu’elle détient contre Dennis Oland, la cour entend mardi les premiers témoins de la défense. L’accusé devrait pour sa part témoigner mercredi.

Le député provincial Gerry Lowe - qui n’était pas élu à l'époque - pourrait être un témoin important, car il dit avoir vu un homme sortir du bureau de Richard Oland le soir du meurtre.

Le multimillionnaire Richard Oland a été trouvé assassiné dans son bureau en juillet 2011. L’autopsie a montré qu’il est mort à la suite d’une quarantaine de coups à la tête, donnés lors d’une attaque violente.

L’enquête de la police a jusqu’ici démontré que l’accusé est la dernière personne à avoir vu Richard Oland vivant, mais la défense tente de démontrer qu’une autre personne aurait pu se trouver dans le bureau par la suite.

Le témoignage de Gerry Lowe pourrait servir à démontrer cela, puisqu’il dit avoir vu un homme quitter le bureau de la victime le soir du meurtre. Il se trouvait alors dans un restaurant situé en face du bureau entre 19 h 40 et 20 h 35, soit plus d’une heure après celle à laquelle Dennis Oland a dit avoir quitté le bureau de son père.

Lors de son témoignage, Gerry Lowe n’a cependant pas été en mesure de donner des détails ou des précisions sur les souvenirs qu’il garde de cette soirée. La Couronne a profité de ses trous de mémoire pour insinuer qu’il pourrait se tromper de soir.

Gerry Lowe a dit qu’il s’était rendu dans ce restaurant entre 500 et 600 fois depuis le meurtre.

Cette vidéo de surveillance du restaurant Tandhi à Saint-Jean montre que Gerry Lowe y était le soir où Richard Oland a été tué. La date et l’heure sont enregistrées au bas de l’image à droite. Le restaurant est situé en face du bureau de la victime.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette vidéo de surveillance du restaurant Tandhi à Saint-Jean montre que Gerry Lowe y était le soir où Richard Oland a été tué. La date et l’heure sont enregistrées au bas de l’image à droite. Le restaurant est situé en face du bureau de la victime.

Photo : Pièce à conviction

La défense a prouvé, grâce à une caméra de surveillance, que Gerry Lowe se trouvait bel et bien au restaurant le soir du meurtre. Mais la Couronne a tenté de démontrer qu’il aurait pu voir un homme sortir du bureau de Richard Oland un autre soir que celui du meurtre.

Les souvenirs du témoin étaient vagues. À un certain moment, il a même affirmé ne pas se souvenir d’avoir parlé à un policier.

Ce dont je ne me souviens pas, j’ai simplement dit que je ne m’en souviens pas. Je n’allais pas deviner. C’est beaucoup trop sérieux, a dit Gerry Lowe aux journalistes à la sortie du palais de justice.

Dennis Oland subit un deuxième procès pour le meurtre non prémédité de son père, le multimillionnaire Richard Oland. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dennis Oland subit un deuxième procès pour le meurtre non prémédité de son père, le multimillionnaire Richard Oland.

Photo : Radio-Canada

Le témoignage le plus attendu de ce procès, celui de l’accusé, Dennis Oland, est prévu pour mercredi ou jeudi.

Vous l’entendrez vous dire qu’il est innocent, qu’il n’a pas tué son père, qu’il n’a pas cruellement attaqué son père, a affirmé l’avocat de Dennis Oland, Alan Gold.

Richard Oland, a été trouvé sans vie le matin du 7 juillet 2011 dans son bureau du centre-ville de Saint-Jean.

L'homme d'affaires de 69 ans, ancien dirigeant de la brasserie Moosehead, avait été battu à mort.

Son fils, Dennis Oland, a été inculpé de meurtre au deuxième degré en 2013.

Il a été condamné en 2015, mais le verdict du jury a été annulé en appel en 2016, et un nouveau procès a été ordonné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites