•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers un meilleur accès à la province géologique des Esclaves aux T.N.-O.

Un dépliant du corridor vers la province géologique des Esclaves.

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest tente de créer un corridor vers la province géologique des Esclaves depuis plusieurs années.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Mario De Ciccio

Le gouvernement fédéral a profité du congrès de l'Association canadienne des prospecteurs et des entrepreneurs, tenu à Toronto, pour annoncer deux investissements totalisant 5,1 millions de dollars. L'argent servira à mettre en valeur la province géologique des Esclaves et ses ressources minières.

Le gouvernement territorial tente depuis longtemps de promouvoir le développement de la région, qui se trouve dans l’est des Territoires du Nord-Ouest et qui compte trois mines de diamants ainsi que de nombreux dépôts de minerais toujours inexploités.

Le gouvernement estime qu’un corridor d’accès en toute saison, qui traverserait la région pour se terminer dans un port en eau profonde au Nunavut, permettrait de faciliter le transport et le développement de la région, tout en réduisant les coûts de l’exploration minérale et de l'opération de ses mines actuelles et futures.

Le corridor d’accès

Le premier investissement fédéral est d'une valeur de 2,7 millions de dollars. Le gouvernement territorial y ajoutera 678 000 $. Cet argent doit servir aux études et aux consultations pour la construction de la route toutes saisons de 413 kilomètres à travers la province géologique des Esclaves.

Cette route devrait être construite en trois segments. Le gouvernement territorial priorise présentement la première portion de cette route, un segment qui fera 179 kilomètres et qui doit rallier la route 4 (l'Ingraham Trail) au lac Lockhart, qui se trouve au centre du territoire.

Un tracé de la route toutes saisons de la province géologique des Esclaves sur une carte de la région. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La route quatre saisons de la province géologique des Esclaves doit se construire en trois segments qui remplaceront la route d’hiver actuelle.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Selon le gouvernement fédéral, l’argent permettra de mettre à jour des études de potentiel économique, de réaliser des études sur la faune et la végétation, de déterminer les sources de gravier pour la construction ainsi que d’amorcer le processus de consultation auprès des communautés autochtones.

Avec ces travaux de préparation, le gouvernement territorial aimerait pouvoir commencer la construction de cette première portion de la route au cours des cinq prochaines années.

Faciliter l’exploration

L'Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor) va également investir 2,4 millions de dollars afin de permettre la réalisation d'un levé géophysique aérien des ressources minières de la province géologique. Le gouvernement territorial ajoutera 280 000 $ à cette subvention. Une somme supplémentaire de 749 000$ viendra de membres de l’industrie.

Ces levés aériens permettront de révéler la présence de possibles gisements miniers et serviront à concevoir des cartes pour permettre aux entreprises d’exploration minière de cibler leurs activités.

Wally Schumann devant les journalistes

Wally Schumann, le ministre de l'Industrie du Tourisme et de l'Investissement et ministre de l’Infrastructure

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Par communiqué, le ministre territorial de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, Wally Schumann qui fait présentement la promotion des ressources du territoire au plus grand congrès minier du monde à Toronto, s’est réjoui de cet appui d’Ottawa.

« [Cet investissement vient appuyer les efforts que nous déployons en vue de mieux comprendre le plein potentiel de cette région riche en ressources et fournir au public des données qui stimuleront le développement et multiplieront les débouchés économiques pour les habitants et les entreprises des Territoires du Nord-Ouest », a-t-il déclaré.

Grand-Nord

Transports