•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean et Hélène Kerbrat : amour et Broncos

Hélène et Jean Kerbrat en entrevue à Radio-Canada.
L'amour de Jean et Hélène Kerbrat pour les Broncos de Humboldt dure depuis de nombreuses années. Photo: Radio-Canada / Adnan Mohamad
Charles Lalande

L'histoire d'amour de Jean et Hélène Kerbrat envers les Broncos de Humboldt a commencé il y a près de 50 ans. Une relation bien spéciale qui fait partie intégrante de la vie de ce couple marié depuis bientôt 65 ans.

Depuis des décennies, le couple est facile à repérer dans les gradins lors des parties de hockey à domicile : dans la section U, rangée 7, sièges 8 et 9. Le couple francophone fait partie « des plus fidèles » partisans du club de hockey junior, depuis les années 1970.

Si, aujourd’hui, Jean et sa femme, Hélène, habitent à quelques minutes du domicile des Broncos, l’aréna Elgar-Petersen, cela n'a pas toujours été le cas. Bien avant qu’ils ne deviennent détenteurs d’abonnements de saison, en 1989-1990, ils devaient parcourir quelque 65 km de route vers le sud chaque fois qu’ils voulaient encourager les Broncos. À l’époque, les Kerbrat résidaient dans la petite municipalité de Saint-Brieux.

« Parfois, la route n’était pas toujours belle », se souvient Hélène Kerbrat. Mais celle qui vient de célébrer son 88e anniversaire assure que le déplacement en valait toujours le coup.

Jean et Hélène Kerbrat en train de regarder un match des Broncos. Pendant les matchs des Broncos, les Kerbrat et leurs amis achètent des billets pour le tirage du moitié-moitié. Lors de la saison 2017-2018, ils l’ont remporté sept fois! Photo : Radio-Canada / Adnan Mohamad

C’est en 1991 que le couple quitte Saint-Brieux pour s’établir à Humboldt. Depuis, il a continué d'assister aux matchs locaux, mais s'est fait un devoir de suivre les joueurs sur la route aussi souvent que possible.

Lorsque des matchs avaient lieu au Manitoba, le couple pouvait faire d'une pierre deux coups et rendre visite à des proches. « On en profitait pour arrêter à la maison passer du temps en famille », se souvient Jean Kerbrat, originaire de Saint-Laurent, au Manitoba.

Les Kerbrat ont souvent été présents pour célébrer les victoires des Broncos, mais leur soutien indéfectible se manifestait aussi dans les moments difficiles de l’équipe. Lors de la pire saison de l’histoire du club, en 2015-2016, le couple n'a pas abandonné ses favoris, et ce, même si les joueurs n’avaient récolté que 17 victoires sur un total de 58 matchs.

Cette longue fidélité n’est pas passée inaperçue au fil des ans. Hélène et Jean Kerbrat ont eu droit à plusieurs privilèges. Ils ont notamment déjà voyagé à bord de l’autocar de l’équipe pour assister à un match. Jean Kerbrat, qui a célébré ses 89 ans en novembre dernier, a même déjà eu la surprise, en 2013, de voir une vingtaine de joueurs des Broncos sonner à sa porte pour lui remettre un bâton de hockey autographié.

Bâton accroché au mur où il est écrit en anglais : « Bonne fête Jean. »En 2013, les joueurs des Broncos ont donné un bâton autographié à Jean Kerbrat pour son anniversaire. Photo : Radio-Canada / Adnan Mohamad

Le coup de fil du 6 avril

Le 6 avril 2018, l’un des sujets de conversation de la journée était le cinquième match de la série demi-finale opposant les Broncos aux Hawks de Nipawin. Ces derniers menaient la série 3 à 1.

Vers 18 heures, quelqu’un nous a téléphoné pour nous demander si on avait entendu parler de l’accident qui avait eu lieu près de Tisdale.

Hélène Kerbrat

« Plus tard, on a su que c’était l’autobus des Broncos [qui avait eu un accident] », raconte Hélène Kerbrat, la gorge toujours nouée par l'émotion.

Une amie du couple, Céleste Leray-Leicht, a perdu son fils Jacob, ailier gauche des Broncos, dans la tragédie. Dans les heures suivant le drame, Hélène et Jean Kerbrat se sont présentés chez les Leicht pour offrir leurs condoléances.

L’an dernier, Jacob nous avait accompagnés à la messe. Après, il était venu s’asseoir avec nous pour le goûter. Il était vraiment gentil, le petit bonhomme. Une semaine après, c’était fini.

Hélène Kerbrat

La perte de Darcy Haugan, qui était entraîneur-chef et directeur général de l’équipe, est aussi très lourde pour les Kerbrat.

« Avant chaque match, Darcy Haugan venait toujours nous serrer la main. On parlait de hockey. Les Haugan, c’est tellement une belle famille. Nous parlons encore à son père lors des matchs des Broncos », souligne Jean Kerbrat.

TRAGÉDIE DES BRONCOS : UN AN PLUS TARD CONSULTEZ NOTRE DOSSIER SPÉCIAL
Cadre avec le logo des Broncos en plein centre. Autour du logo, les joueurs de la dernière saison ont signé.Ce cadre, signé par tous les joueurs de la saison 2017-2018, a une grande valeur sentimentale pour les Kerbrat. Photo : Radio-Canada / Adnan Mohamad

65 ans de mariage

Jean et Hélène Kerbrat se sont mariés en 1954 à Saint-Brieux. L'année 2019 sera l’occasion pour eux de célébrer cette union. « Ça va faire 65 ans cette année », s'exclame Hélène Kerbrat.

Photo souvenir de Jean et Hélène Kerbrat en voyage. Jean et Hélène Kerbrat se sont mariés depuis 1954. Ils ont quatre enfants. Photo : Radio-Canada / Adnan Mohamad

Le couple s’est occupé de la ferme familiale à Saint-Brieux jusqu’en 1991 avant de la céder à l’aînée de leurs quatre enfants. Pendant une décennie, Jean Kerbrat allait donner un coup de main à sa fille de temps en temps. Mais il a dû cesser parce qu'il souffre d'arthrite.

D'ailleurs, la maladie est la seule chose qui peut l'éloigner d’un aréna, souligne-t-il. Cela a été le cas lors de la dernière saison en raison d'une hospitalisation.

Deux choses l’ont aidé à garder le moral : les visites quotidiennes de l’amour de sa vie, et le son de sa petite radio pour écouter les matchs des Broncos.

Il n’y a rien comme suivre le match à l’aréna, mais je suis content de pouvoir les suivre à la radio.

Jean Kerbrat

Pendant ce temps, Hélène a quand même continué d’aller seule à l’aréna, en attendant patiemment le rétablissement de son mari. Pour elle, rien ne bat la chance de suivre un match des Broncos, dans la septième rangée de la section U, en compagnie de sa douce moitié.

Hockey junior

Sports