•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Arabie saoudite croit que le Canada lui livrera les blindés commandés

Un véhicule blindé léger canadien, construit par General Dynamics
Un véhicule blindé léger canadien, construit par General Dynamics Photo: Radio-Canada / .
Reuters

L'Arabie saoudite dit croire que le Canada honorera le contrat de plusieurs milliards de dollars d'approvisionnement en armes qu'il a conclu avec elle malgré des remarques du premier ministre Justin Trudeau voulant qu'il cherche une échappatoire.

« En ce qui concerne le contrat de vente d'armes avec le Canada, nous croyons que le gouvernement ira de l'avant avec l'accord et que ces déclarations sont faites pour des questions de politique intérieure canadienne », a déclaré le ministre d'État saoudien chargé des affaires étrangères, Adel Jubeir, lors d'une conférence de presse à Riyad.

Il n'a pas précisé sa pensée.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré en décembre qu'il était à la recherche d'un moyen de résilier l'accord de 13 milliards de dollars pour la livraison de blindés fabriqués par l'unité canadienne de General Dynamics Corp.

L'entreprise a averti, plus tard au cours du même mois, que le gouvernement fédéral s’exposait à devoir débourser des « milliards de dollars en pénalités » en annulant unilatéralement l'accord.

Invoquant l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi et l'implication de l'Arabie saoudite dans la guerre au Yémen, l’opposition réclame que le premier ministre Trudeau déchire le pacte négocié par l'ancien gouvernement conservateur.

Les relations entre Ottawa et Riyad sont tendues depuis une dispute diplomatique sur les droits de la personne l'an dernier.

Également préoccupée par le rôle de Riyad dans la guerre au Yémen et l'assassinat de Khashoggi l'année dernière, l'Allemagne a interdit les ventes d'armes à l'Arabie saoudite.

Le porte-parole du procureur général saoudien a déclaré que 11 Saoudiens ont été inculpés et jugés pour ce meurtre et que les autorités demandent la peine de mort pour cinq d’entre eux.

Politique internationale

International