•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens boudent la consommation de fruits et légumes

Des poivrons rouges, jaunes et oranges.

Des produits frais dans un marché.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique révèle que la population de la province a considérablement diminué sa consommation de fruits et légumes depuis les 11 dernières années. Selon les chercheurs, cette nouvelle réalité pourrait mener à plusieurs problèmes de santé à long terme.

Selon l’étude, la consommation de fruits et légumes a diminué de 13 % entre 2004 et 2015.

Un mauvais régime alimentaire peut mener à plusieurs maladies chroniques, rappelle la chercheuse principale de l’étude, Claire Tugault-Lafleur, post-doctorante en alimentation, santé et nutrition à l’Université de la Colombie-Britannique.

Les auteurs de l’étude ont analysé les données de deux sondages nationaux auxquels ont répondu plus de 50 000 Canadiens. Les répondants ont fourni des informations en 2004 et en 2015 sur le genre d’aliments et de boissons qu’ils avaient consommés dans les 24 heures précédentes.

 Ce que nous avons constaté, c’est qu’il y avait vraiment une baisse significative de la consommation de fruits et légumes. Je m’attendais pourtant à ce que la tendance se maintienne entre les deux périodes de temps, ou même à ce que cette consommation soit plus importante en 2015 , explique Claire Tugault-Lafleur.

L'étude peut-être consultée ici (Nouvelle fenêtre) en anglais.

La post-doctorante rapporte qu’une légère modification de la consommation de fruits et légumes peut avoir des conséquences importantes sur la santé. Elle souligne d'ailleurs que différents types de cancers, les problèmes de diabète ou les maladies cardiovasculaires peuvent mettre des années à se développer.

 C’est important de faire des changements tôt, même une petite augmentation de la consommation de fruits ou légumes permettrait d’améliorer la santé , précise-t-elle.

Une autre étude, publiée dans la revue Nutrients, révèle des écarts entre les recommandations du Guide alimentaire canadien et ce que les Canadiens mangent en réalité.

7 à 10 portions

Les chercheurs démontrent que, en 2015 , les Canadiens consommaient en moyenne 4,6 portions de fruits et légumes par jour, contre 5,2 en 2004 .

Avant sa mise à jour, en début d'année, le Guide alimentaire canadien recommandait de 7 à 10 portions par jour, selon l’âge et le sexe.

Il définissait une portion de fruits ou de légumes comme étant une demi-tasse ou 125 ml, que ce soit des produits frais, congelés ou en conserve.

Claire Tugault-Lafleur croit que cette diminution de la consommation de fruits et légumes s'explique par de l’insécurité alimentaire et des contraintes budgétaires.

D'ailleurs, une récente étude de l’Université de Toronto, qui reprend des informations de Statistique Canada, rapporte qu’une famille sur huit parmi 4 millions de Canadiens a de la difficulté à mettre de la nourriture sur la table.

Claire Tugault-Lafleur estime donc qu’il important de suivre la situation de près en matière de nutrition et qu’il serait important que des mesures soient prises pour accompagner la population dans ce domaine.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé