•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du cannabis confisqué à la frontière canadienne depuis la légalisation

Deux affiches pour indiquer l'approche de la frontière canadienne au-dessus d'une route.
Un point d'entrée à la frontière du Canada aux États-Unis. Photo: iStock / eyfoto
La Presse canadienne

Le nombre de confiscations de cannabis à la frontière canadienne avec les États-Unis a augmenté de 60 % entre 2017 et 2018, dans les six semaines suivant la légalisation de la substance.

Selon l’Agence des services frontaliers du Canada, cette montée du nombre de confiscations de cannabis est liée au fait que les agents ont commencé à demander aux automobilistes s’ils amenaient du cannabis au Canada.

L’agence affirme qu’elle a saisi ou confisqué de la marijuana à 329 reprises entre le 17 octobre et le 30 novembre 2018.

Pendant la même période en 2017, le nombre de confiscations et de saisies s’élevait à 204.

Une pancarte installée par l'Agence des services frontaliers du Canada avise les voyageurs de ne pas traverser la frontière américaine avec du cannabis. Une pancarte installée par l'Agence des services frontaliers du Canada avise les voyageurs de ne pas traverser la frontière américaine avec du cannabis. Photo : Radio-Canada / Remi Authier

Des saisies légales et illégales

Ces données n’indiquent toutefois pas le taux de cannabis légal ou illégal récupéré.

Depuis le 30 octobre, chaque adulte peut avoir en sa possession jusqu’à 30 grammes de cannabis, mais il est toujours illégal d’en transporter au moment d'entrer au pays.

Les données obtenues par La Presse canadienne ne mentionnent pas combien d’accusations ont été portées à la suite des saisies.

On ne voit pas nécessairement de répercussions négatives pour ces personnes, souligne l’avocat Mark Belanger, de la firme Border Solutions à Vancouver.

Selon lui, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions de l’ère post-légalisation. Plus d’anecdotes seront probablement soulevées d’ici la prochaine ou les deux prochaines années, souligne l’avocat.

Les effets de la grève à Postes Canada

On a aussi noté une augmentation des paquets postaux entrant au Canada et transportant du cannabis interceptés dans les six semaines suivant la légalisation : 1980 saisies y ont été faites comparativement à 241 pour la même période en 2017.

Toutefois, la hausse d'interception des paquets postaux transportant de la marijuana n'est qu'en partie causée par la légalisation.

L’Agence des services frontaliers du Canada note à cet effet que plus de colis en attente ont pu être inspectés lors de la grève tournante de Postes Canada.

À cause de ces efforts concentrés, plus de cannabis a été intercepté par la poste, dit l’agence.

Cannabis

Justice et faits divers