•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TLMEP : Doualé et la diversité dans Passe-Partout

Ce sont les comédiens du nouveau Passe-Partout.

Jean-François Pronovost, Élodie Grenier et Gabrielle Fontaine

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

Radio-Canada

Parce qu'« on est en 2019 », les créateurs de la nouvelle version de Passe-Partout ont à cœur de bien représenter la diversité québécoise. C'est du moins la position que défendaient les trois interprètes principaux de la série, dimanche, à Tout le monde en parle.

Une lettre ouverte dans Le Devoir, la semaine dernière, critiquait Télé-Québec pour avoir mis en ondes un nouveau Passe-Partout « plus blanc que blanc ».

Élodie Grenier, Gabrielle Fontaine et Jean-François Pronovost, qui incarnent respectivement Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne, croient de leur côté que le réseau a fait tout un effort pour bien représenter les différents visages de la société québécoise.

« Je pense que Télé-Québec a un immense souci de représenter la diversité culturelle », affirme Jean-François Pronovost.

À l'époque, on avait [le personnage de] Doualé, qui était noire, avec un excellent jeu de mots: “D’où elle est”

Gabrielle Fontaine, avec ironie

Le choix de l’acteur Widemir Normil pour jouer le personnage de Fardoche a été vu comme une preuve de ce souci de diversité lorsqu'on a dévoilé le nom des membres de la distribution l'année dernière.

« Je pense que la question n’a même pas été ça, a affirmé Gabrielle Fontaine. C’est qu’ils ont auditionné beaucoup d’hommes pour faire le personnage de Fardoche, et Widemire a quelque chose de tellement chaleureux, et son rire est tellement attachant qu’ils ont dit, bien c’est lui Fardoche. [...] C’est le meilleur. »

Pour les petits et moins petits

L’émission est un grand succès à Télé-Québec. 700 000 spectateurs étaient rivés devant leur téléviseur pour la première, et la série réussit à attirer autour de 500 000 paires d’yeux par épisode depuis.

Les acteurs espèrent l'engouement se transmettra d’une génération Passe-Partout à la prochaine.

Peut-être que pour le premier épisode les parents ont vraiment ont invité leur enfant à dire : “OK. Ce soir à 18 h, on écoute Passe-Partout. Mais après ça, j’ai l’impression que ça venait peut-être plus des enfants.

Gabrielle Fontaine

Les marionnettes malmenées par certains internautes depuis la sortie du premier épisode? « [Elles] deviennent vraiment attachantes, il faut leur laisser le temps », insiste la comédienne Élodie Grenier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Séries télé

Arts