•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des héros de l'imaginaire réunis à Drummondville

Félicia Dussault est l'une des participantes du RubikCon de Drummondville.

Félicia Dussault est l'une des participantes du RubikCon de Drummondville.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de 800 amateurs de jeux vidéo ou de films se sont donnés rendez-vous cette fin de semaine au cégep de Drummondville pour partager leur passion dans le cadre de l'événement RubikCon.

Pour les organisateurs, l'événement, qui se déroule pour une deuxième année, est un succès.

On est agréablement surpris. Il y a eu plus de visiteurs que l'an dernier et on a dépassé notre objectif, lance d'entrée de jeu une des coorganisatrices du RubikCon, Ariane Bergeron.

Environ 70 % des participants se sont déguisés pour l'occasion.

C'est le fun parce que tu peux pendant une journée être quelqu'un d'autre. Moi, j'avais moins confiance en moi et là, j'ai commencé à faire des personnages fabulous et ça m'a permis de m'ouvrir, ajoute Mme Bergeron.

Jessie Frenette a, quant à elle, passé la journée de dimanche dans la peau de la déesse Hylia.

Jessie Frenette a travaillé pendant cinq mois pour réaliser son costume de la déesse Hylia.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jessie Frenette a travaillé pendant cinq mois pour réaliser son costume de la déesse Hylia.

Photo : Radio-Canada

Je fabrique des costumes, c'est mon passe-temps. Dans la vie, je travaille dans une pisciculture. C'est un travail très manuel et physique, mais quand je porte un costume, je deviens grande, belle et prestigieuse. Je suis une déesse, une guerrière, une reine. Ça change du quotidien et ce sont des personnages avec lesquels on a grandi et qui ont façonné notre imagination, dit celle qui a fait partie des représentants du Canada lors d'une récente compétition au Japon.

Les organisateurs ont réussi à attirer des gens de partout.

Je pense que nous avons réussi à attirer tous les Drummondvillois qui aiment ce genre d'événement. Il y a également des gens de Sherbrooke, de Montréal et même de Washington, assure Vincent Quirion, un des organisateurs du RubikCon.

L'évènement reviendra l'an prochain, promettent les instigateurs du RubikCon.

D'après les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Jeux vidéo