•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accueil chaleureux à Rouyn-Noranda pour Nous sommes GOLD, d'Éric Morin

Éric Morin parle au micro dans une salle de cinéma, la comédienne Catherine de Léan à ses côtés.

Éric Morin et l'équipe de Nous sommes GOLD étaient fébriles de venir présenter le film à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Marie-Hélène Paquin

Le cinéaste rouynorandien Éric Morin était de passage dans sa ville natale, samedi, pour y présenter son plus récent long métrage, Nous sommes GOLD. Une projection spéciale était organisée au cinéma Paramount, qui accueille le film un mois avant sa sortie en salles. Pour l'occasion, le réalisateur était accompagné de ses producteurs et de la comédienne Catherine de Léan.

La grande salle du cinéma Paramount était pleine pour cette représentation en compagnie de l'équipe du film Nous sommes GOLD.

Le public rouynorandien est très attaché au projet, qui a en grande partie été tourné ici, en 2017.

Le film suit Marianne, une musicienne qui revient dans sa ville natale 10 ans après l'effondrement de la mine, qui a secoué toute la communauté.

Monia Chokri, Emmanuel Schwartz et Patrick Hivon brillent dans ce deuxième long métrage d'Éric Morin.

Catherine de Léan parle au micro, entourée de son réalisateur et de ses producteurs, dans une salle de cinéma.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bien qu'elle n'ait pas eu à tourner de scènes à Rouyn-Noranda, la comédienne Catherine de Léan était heureuse de pouvoir y présenter le film.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Les spectateurs semblaient ravis à leur sortie de la salle. Le président du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, Jacques Matte, aurait bien voulu que le film soit prêt l'automne dernier.

C'est un très beau film, un film qui est achevé, qui représente très bien le mode de vie qu'on vit. C'est un film qui est moderne, la musique est collée à cette modernité-là. Les acteurs sont vraiment extraordinaires, a-t-il commenté.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, était très fière de voir sa ville portée à l'écran. J'ai tellement aimé. On est fier de M. Morin et de son équipe. On a ri, on a pleuré, c'était une soirée magnifique, a-t-elle lancé.

Présenté devant son public

Éric Morin pouvait enfin souffler après que son film ait été présenté au public qui l'avait accompagné tout au long de la création.

C'est toujours important de le présenter dans ma ville natale. Le sujet est lié directement à ce qu'on vit ici en Abitib, donc c'était très émouvant. [Il y a eu] un long questions-réponses, une longue discussion après le film et j'attendais ce moment-là, parce que c'est important d'en discuter. C'est un film que j'ai fait aussi pour ouvrir les discussions. C'est très touchant, je pense que les gens ont été touchés et ça me touche en retour, a-t-il confié.

Le film est à l'affiche au Cinéma Paramount jusqu'au jeudi 7 mars, à raison de quatre représentations par jour.

Abitibi–Témiscamingue

Cinéma