•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour sur scène de Serge Fiori : « J’ai comme un pied dans la porte »

L'auteur-compositeur-interprète québécois Serge Fiori

Photo : Radio-Canada

À quelques jours de la première du spectacle Serge Fiori, Seul ensemble du Cirque Éloize, la fierté et l'émotion sont palpables chez l'auteur-compositeur-interprète. Ce projet, qui a mené Serge Fiori en studio avec Louis-Jean Cormier, Alex McMahon et Guillaume Chartrain, lui donne un nouveau souffle et pourrait même le faire succomber au chant des sirènes de la scène.

« Vous m’auriez dit il y a un an que j’aurais fait ce projet-là [Seul ensemble], je ne l’aurais pas cru. Je n’aurais pas cru [avoir] la clarté et la concentration pour être capable de le faire, l’énergie, donc là, la route s’ouvre. J’ai comme un pied dans la porte [pour un retour sur scène] », a-t-il confié à Patrice Roy lors d’une entrevue réalisée dans le studio d’enregistrement.

En octobre dernier, sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle, Serge Fiori avait laissé planer la possibilité d’un retour sur scène.

Aujourd’hui, le désir de remonter sur scène est plus fort et le plaisir évident qu’il a eu à travailler avec ses trois complices n’y est probablement pas étranger.

Regardez ce soir à 18 h l’entrevue de Serge Fiori au Téléjournal avec Patrice Roy

Une symbiose inespérée

Serge Fiori, Louis-Jean Cormier, Alex McMahon et Guillaume Chartrain ont lancé leur première séance en studio sans plan, ce qui est plutôt rare. En cinq secondes, le contact était fait avec Louis-Jean Cormier.

« C’était hallucinant, on n’avait pas besoin de se parler. On s’en va à la même place; on vient de la même place », lance Fiori, admiratif.

Ensemble, ils ont revisité des chansons considérées comme de véritables bijoux de la chanson québécoise afin qu’elles collent bien à un spectacle de cirque.

[On voulait] respecter l’œuvre de Fiori et d’Harmonium, mais aussi aller ailleurs.

Guillaume Chartrain, bassiste et ingénieur de son, studio Dandurand

« On ne peut pas dénaturer une chanson, c’est impossible, c’est cruel, sauf que d’aller de l’avant, on peut. C’est ça qu’on a fait », précise Serge Fiori.

Patrice Roy, Guillaume Chartrain et Serge Fiori en entrevue dans un studio d'enregistrementAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrice Roy interviewe Serge Fiori et Guillaume Chartrain quelques jours avant la première du spectacle Serge Fiori, seul ensemble du Cirque Éloize.

Photo : Radio-Canada

Des touches magiques

Serge Fiori a longtemps mis de côté la chanson De la chambre au salon à cause de sa complexité vocale : chanter sur quatre octaves, soir après soir, seul sur scène avec sa guitare n’est pas une tâche facile, voire casse-cou.

Elle a maintenant une nouvelle chance de briller.

En ajoutant un arrangement de quatuor à cordes à la voix et en éclipsant les autres instruments, tout a changé, d’après l’auteur-compositeur-interprète.

La voix prend une tout autre place, « le texte prend un autre sens », se réjouit l'artiste.

Quand on y ajoute les danseurs, les acrobates et la magie du Cirque, l’œuvre revêt une tout autre dimension.

« C’est écoeurant! », laisse tomber Fiori qui a vu le numéro où un tourbillon de couples s’attirent et se repoussent, se quittent et reviennent, collant à la thématique de la chanson, la rupture, et les nombreux questionnements qui s’ensuivent.

Ça faisait 15 ans qu’il rêvait de marier sa musique au cirque. Le Cirque Éloize est, de surcroît, son cirque préféré. « Je les trouve circassiens, mais en même temps poétiques », précise-t-il.

« Padre » et ses garçons

En peu de temps, Fiori et ses trois complices en studio ont formé une vraie famille : « padre », le père [Fiori], ses bons et mauvais garçons [Chartrain et McMahon] et fiston [Cormier].

Le lien qui les unit est si fort que le plus récent projet de Fiori peut se comparer en quelque sorte à son expérience avec L’Heptade.

L’été de création de L’Heptade, reconnu comme un des plus importants disques de la musicographie québécoise, a été un été « hallucinant et extraordinaire » dans la maison à Saint-Césaire avec Harmonium, selon Fiori. « Tu ne peux pas revivre ça. C’est beau, c’est extraordinaire! », s'exclame-t-il.

Du même souffle, le chanteur admet que l’aventure de la dernière année lui a fait revivre une expérience où l’amour dans le projet a atteint un niveau semblable [à L’Heptade] et déborde même parfois, « parce que moi je ne suis pas à la même place », souligne-t-il.

Je suis bien, beaucoup plus serein, donc ce que je vis, c’est plein d’amour et plein de créativité.

Serge Fiori

« Serge Fiori est là pour accueillir ça, et nous, dans nos carrières, on est au peak [sommet] pour le recevoir et générer ce que lui entend », indique Guillaume Chartrain.

Après un an de travail sur la musique du spectacle, Serge Fiori vit à la fois l’euphorie de voir son projet avec le Cirque se réaliser et la tristesse d’arriver à la fin de l’aventure.

« Je suis assommé, je suis fébrile. Je regarde la réaction des gens et je trouve ça touchant », affirme Serge Fiori.

Suivre le plan

Si vous vous rendez au Théâtre Saint-Denis pour voir le spectacle, vous croiserez peut-être Serge Fiori. Il ne peut pas s’imaginer être dans son salon devant sa télévision, le soir à 20 h, alors que les acrobates et les danseurs du Cirque Éloize redonneront vie à son œuvre sur scène.

Le plan est déjà établi : d’abord une rencontre dans un restaurant près du théâtre, puis il se trouvera une place au Saint-Denis pour s’imprégner de l’expérience du public, qui se laissera entraîner pour un voyage circassien dans son univers musical.

Ce n’est pas narcissique, c’est de voir cette belle gang d’athlètes, de danseurs et toute la musique qui a été faite "arriver". Je ne vais pas là [pour] m’écouter, mais pour voir les gens – ceux pour qui tu fais ça – triper.

Serge Fiori

Le spectacle Serge Fiori, Seul ensemble sera présenté pendant quelques semaines à Montréal en mars, puis à Québec, à la fin juin et au début juillet.

Le vieux rêve de Serge Fiori de marier sa musique à un cirque s’est réalisé un an après la rencontre de son agent Serge Grimaux avec le président du Cirque Éloize, Jeannot Painchaud.

Si le projet Seul ensemble a ouvert la voie à un possible retour sur scène de Serge Fiori, aucun projet précis n’est encore défini. Ferait-il un retour en spectacle solo ou accompagné de ses « garçons »? « C’est pas mauvais », admet-il en souriant. « Ce serait un honneur », renchérit Guillaume Chartrain.

Pour ce qui est de faire un nouvel album, Fiori ne semble pas aussi convaincu, car l’écriture, pour lui, ça vient d’un coup ou ça ne vient pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts