•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau documentaire qui écorche la réputation de Michael Jackson

Michael Jackson, qui porte des lunettes, tente de protéger son visage avec sa main.

Le chanteur Michael Jackson lors de son procès pour attouchements sexuels sur mineurs en 2005.

Photo : AFP/Getty Images / ROBYN BECK

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le documentaire de quatre heures Leaving Neverland, qui présente le roi de la pop comme un prédateur sexuel, sera diffusé en deux parties dimanche et lundi sur la chaîne HBO.

James Safechuck, aujourd'hui âgé de 41 ans, et Wade Robson, 36 ans, racontent comment le chanteur les aurait violés de façon répétée dans ce documentaire réalisé par le Britannique Dan Reed.

Je l'aimais sur bien des aspects, explique James Safechuck dans Leaving Neverland. Et, en même temps, je savais que Michael me faisait ces choses qui n'étaient pas saines.

C'est très difficile de ressentir ces deux choses en même temps, dit-il. Je me bats encore aujourd'hui avec ça.

Nous avons essayé de le faire suffisamment descriptif pour qu'il ouvre les yeux des gens, qu'ils soient confrontés à ce que signifie, pour un jeune enfant, d’être séduit et violé par un adulte pédophile.

Une citation de : Dan Reed

Les héritiers de Michael Jackson ont saisi la justice pour réclamer à HBO 100 millions de dollars au titre de ce qu'ils qualifient d'« assassinat posthume ».

Certains s'étonnent de la polémique qu'a déjà déclenchée le film avant même sa diffusion, dans la mesure où le chanteur, mort en 2009, est accusé de pédophilie depuis plus de 25 ans.

En 1993, un adolescent de 13 ans, Jordan Chandler, avait accusé l'interprète de Billie Jean de l'avoir agressé sexuellement dans des conditions similaires à celles décrites par Wade Robson et James Safechuck.

Un professeur à l'Université de Syracuse, Robert Thompson, voit dans l'intensité des réactions au documentaire l'effet du mouvement #MoiAussi.

Selon lui, un documentaire aussi extrême pourrait complètement changer son image.

Pourtant, l'universitaire souligne aussi que malgré l'accumulation des accusations, l'ancien leader des Jackson 5 conserve un noyau de fidèles que rien ne semble pouvoir atteindre.

Pour Diane Dimond, qui a écrit un livre sur la vedette, ses admirateurs croiront à jamais qu'il était comme Jésus.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !