•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépliants anti-immigration à Sherbrooke : un artiste répond par l'amour

L'artiste Carl Beauvais tient une petite affiche dans ses mains sur laquelle il est inscrit : »Aimez-vous crisse!»

L'artiste Carl Beauvais a imprimé des dizaines de petites affiches roses comme celle-ci pour inciter les citoyens à communiquer plutôt qu'à se confronter.

Photo : Radio-Canada / Dominique Bertrand

Radio-Canada

Des tracts anonymes anti-immigration ont été distribués au cours des derniers jours au centre-ville de Sherbrooke. Politiciens et artistes n'ont pas tardé à réagir.

Stipulant que « l'immigration menait à l'appauvrissement collectif », les propos, anonymes, sont jugés peu crédibles par Annie Godbout, la présidente du comité des relations interculturelles à la Ville de Sherbrooke.

C'est le deuxième épisode de diffusion de ce type de dépliants en un peu plus d'un an à Sherbrooke. Mise au courant de l'existence de ces feuillets en ville, la conseillère municipale a rapidement réagi.

La première chose que je remets en cause, c'est la crédibilité de ce message anonyme. Aucune source n'est citée. Quand on veut faire passer un message, la moindre des choses, c'est de dire qui tu es.

Les personnes immigrantes sont une richesse, elles font partie du portrait à Sherbrooke. Ce sont des gens qui contribuent très positivement à nos sociétés. On ne doit pas tous penser pareil.

Annie Godbout, présidente du comité des relations interculturelles à la Ville de Sherbrooke

Annie Godbout soutient que la société est de moins en moins tolérante face au racisme, puisqu'elle le dénonce. En lien avec la distribution de ces tracts, elle affirme que le Service de police de Sherbrooke a reçu des appels.

Storm Alliance n'a rien à y voir, soutient le groupe

Même si l'un des tracts incite les citoyens à se joindre à des groupes identitaires et citoyens comme Storm Alliance, le groupe nie en être à l'origine. J'ai eu vent de ce fameux dépliant, mais Storm Alliance n'est pas l'instigateur de celui-ci. Nous ne sommes pas contre l'immigration, mais pour une immigration mieux gérée par nos gouvernements. Ce dépliant est déplorable, mais nous ne sommes pas responsable des actes de personne, a répondu Éric Trudel, porte-parole du groupe.

Un message d'amour

L'artiste visuel Sherbrookois, Carl Beauvais, n'a pas tardé à répondre à ces tracts. Selon lui, s'aimer soi-même avant tout permettrait d'éviter de distribuer de la haine comme ça.

Dès ce matin, je suis allé porter des messages roses sur la rue Wellington nord sur lesquels on peut lire, "Aimez-vous crisse!"

Il y a sans doute un manque d'amour en quelque part. Il faut d'abord s'aimer soi-même. Et il en faut de l'amour si on veut être capable de vivre en société. 

Carl Beauvais, artiste visuel sherbrookois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !